/news/politics

Décès de l’ex-ministre fédéral John Crosbie

Agence QMI

L’ancien ministre conservateur John Crosbie est mort à l’âge de 88 ans, a fait savoir vendredi le premier ministre Dwight Ball de Terre-Neuve-et-Labrador.

Natif de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, John Crosbie a d’abord été député, puis ministre provincial, avant de faire de saut au fédéral en 1976.

Il s’est d’ailleurs retrouvé au sein des cabinets ministériels de Joe Clark et de Brian Mulroney. Il a été ministre des Finances, puis ministre des Pêches. Il a quitté la vie politique en 1993.

En 2008, il a été nommé lieutenant-gouverneur de Terre-Neuve-et-Labrador, soit le représentant de la reine dans la province.

«Réputé pour son sens de la répartie et pour avoir été une véritable force de la nature, M. Crosbie a grandement contribué à sa province et à son pays», a dit le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

«Tout au long de sa carrière remarquable, il était au service de sa communauté sur la scène municipale, provinciale et fédérale, a poursuivi le chef libéral. Le travail qu’il a réalisé au sein du Conseil des ministres du gouvernement fédéral afin de promouvoir le libre-échange a changé le visage de notre pays et créé de nouvelles opportunités pour les Canadiens d’un océan à l’autre.»

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, a décrit John Crosbie comme un «ardent défenseur des Terre-Neuviens et des Labradoriens».

«Je sais que c'est une période difficile pour sa femme Jane, leurs enfants - Ches, Michael et Beth - petits-enfants et arrière-petits-enfants, ainsi que d'innombrables amis et collègues de longue date. Mais ils peuvent se consoler de l'impact indélébile qu'il a eu sur notre province. M. Crosbie était un Terre-Neuvien et Labradorien fougueux et fier», a-t-il ajouté dans un communiqué.

L’ex-premier ministre du Canada Brian Mulroney a souligné de son côté que John Crosbie «était un leader d’une force considérable», expliquant qu’il a été «l'un des plus précieux serviteurs du Canada et de sa province lors de nos difficiles débats sur nos ressources et notre constitution».

«C'est avec une grande tristesse que Mila et moi avons appris [vendredi] matin la nouvelle du décès d'un des géants de notre génération dans la vie publique canadienne, a ajouté l’ancien chef du Parti progressiste-conservateur du Canada. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et à la population de Terre-Neuve en ce triste jour.»