/news/world

Une autre candidate à la présidentielle jette l'éponge

Agence France-Presse

Le peloton de candidats à l'investiture démocrate continue de se clairsemer: Marianne Williamson, auteure à succès, qualifiée parfois de «gourou» d'Oprah Winfrey, a annoncé vendredi son retrait de la course à la Maison-Blanche.

«Les primaires pourraient être très serrées parmi les concurrents de tête et je ne veux pas être un obstacle pour un candidat progressiste en en remportant une», écrit sur son site internet la sexagénaire, qui pointe à 0,3% des intentions de vote selon la moyenne des sondages établie par le site RealClearPolitics.

«À compter d'aujourd'hui, j'interromps, par conséquent, ma campagne», déclare la native du Texas, à la voix rocailleuse.

Cette femme de 67 ans, auteure spécialiste de spiritualité, n'a jamais réussi à capter la lumière malgré quelques envolées lyriques lors de sa participation aux premiers débats démocrates.

«Vous avez exploité la peur à des fins politiques et seul l'amour peut y mettre fin», lançait-elle par exemple à Donald Trump lors d'un débat démocrate fin juin 2019.

Pour espérer déloger le milliardaire républicain de la Maison-Blanche, ils ne sont désormais plus que 13.

La campagne de Marianne Williamson connaissait depuis quelques semaines des difficultés financières.

«Aux candidats démocrates restants, je leur souhaite le meilleur pour la route à venir», continue l'auteure de «Un retour à l'amour», best-seller sorti en 1992 et promu par Oprah Winfrey.

«Une politique de conscience est toujours possible. Et oui... l'amour triomphera.»