/news/society

La tempête poursuit sa course

TVA Nouvelles

Du verglas, de la pluie, du grésil, de la neige en grandes quantités... Le Québec en a vu de toutes les couleurs ce week-end.  

La pluie verglaçante s'est rapidement transformée en grésil dans le sud du Québec et devrait s’arrêter en milieu d’après-midi. Environnement Canada a levé son avertissement de pluie verglaçante en vigueur pour le secteurs de l'île de Montréal, de Laval et de Longueuil vers 9 h.              

• À lire aussi: «Très compliqué» sur nos routes ce matin  

• À lire aussi: Il découvre l'état des routes...en direct!  

• À lire aussi: Des rivières sous étroite surveillance dans le sud de la province  

La neige continuera à tomber à Québec jusqu'en soirée, pour un total qui dépassera 25 centimètres. Une alerte de tempête hivernale est en vigueur et des vents violents, surtout près du fleuve, pourraient fortement réduire la visibilité en raison de la poudrerie.       

Trois-Rivières aura droit à des accumulations de 15 à 25 centimètres de neige mêlée à du grésil. Le mercure devrait chuter en après-midi pour atteindre -14 au cours de la nuit. L'Estrie est toujours concernée par un avertissement de pluie verglaçante et de grésil. La neige devrait prendre le relais à partir de la mi-journée. Quant au Saguenay, on y attendait de 15 à 25 centimètres de neige d'ici le début de la soirée.    

La tempête continuera sa course vers le Bas-Saint-Laurent, où plus de 25 centimètres de neige et des vents forts sont attendus.               

Le bilan de samedi              

En règle générale, il est tombé moins de pluie verglaçante sur le Québec que ce qu’Environnement Canada avait prévu, admet Simon Legault, météorologue. «On en a eu au courant de la nuit, mais c’était souvent mélangé à du grésil», explique-t-il. Le contenu d’un tel «cocktail» de précipitation était difficile à évaluer, selon lui.                

  

À Montréal, c’est surtout du grésil qui a recouvert la ville. «On a l’impression de marcher dans du sable! C’est un moindre mal, parce que le grésil a amoindri les effets de la pluie verglaçante», estime le météorologue.                

Au Centre-du-Québec et dans la région de Québec, on a plutôt eu affaire à une «vraie tempête de neige», avec des conditions très difficiles sur les routes qu’elle implique. Quant à l’Estrie, elle a reçu moins de pluie verglaçante que prévu en raison d’un mercure élevé.                

De la pluie... en janvier               

Plusieurs villes ont connu des pluies abondantes dans la journée de samedi, surtout pour un mois de janvier. Montréal a reçu 44 millimètres de pluie, Québec, 40 millimètres, et Saint-Jovite, dans les Laurentides, a même eu droit à 52 millimètres. Une telle quantité de précipitations sous forme liquide est inhabituelle pour le mois de janvier, confirme Simon Legault.                

Heureusement, aucune inondation n’a eu lieu pour le moment. C’est entre autres grâce à la neige qui a pu absorber beaucoup de liquide, selon le météorologue.       

Dans la même catégorie