/regional/quebec

Les déplacements particulièrement difficiles à Québec

Arnaud Koenig-Soutière | Journal de Québec

Dimanche midi, peu avant midi, plus de 10 000 usagers du réseau d’Hydro-Québec étaient privés de courant dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, en légère baisse comparativement à la matinée.  

Quelque 4 849 foyers étaient alors sans courant sur la Rive-Nord de Québec, contre 5 783 autres sur la Rive-Sud.  

Ces interruptions sont toutefois bien moindres que celles constatées en Montérégie, qui plongent plus de 92 000 résidences dans le noir.  

La tempête qui s’abat sur la province, dimanche, perturbe grandement les déplacements dans la grande région de Québec, les violentes bourrasques et les précipitations ont entraîné la fermeture de routes et de vastes pannes d’électricité.        

• À lire aussi: «Très compliqué» sur nos routes  

• À lire aussi: La tempête poursuit sa course  

Le ministère des Transports (MTQ) a dû fermer plusieurs axes routiers, complètement ou partiellement, pour des raisons de sécurité en matinée.       

  

Photo Agence QMI, Marc Vallières

  

L’autoroute 20 est fermée entre Lévis et Montmagny, à partir de la sortie pour le chemin des Îles en direction est et à partir de la route Lallemand en direction ouest.       

La route 132 est aussi close entre Lévis et Montmagny, tout comme la route 281 entre Saint-Michel et Saint-Raphaël. La 218, de Saint-Henri à Saint-Charles-de-Bellechasse, est l’objet d’une pareille mesure.       

Photo Agence QMI, Marc Vallières

Dans la région de Québec, le pont de l’île d’Orléans a été partiellement fermé aux automobilistes, alors que le trafic de la traverse prête flanc aux puissants vents du fleuve. Une voie a été retranchée et la circulation se fait en alternance jusqu’à nouvel ordre.       

La Ville de Québec a par ailleurs averti les automobilistes que plusieurs feux de circulation ont cessé de fonctionner à travers son territoire. L’administration recommande aux usagers de la route de faire comme s’il s’agissait d’un arrêt lorsqu’ils sont confrontés à une telle situation.       

Le Service incendie de la Ville de Québec conseille pour sa part d’éviter la route de Fossambault, en plus des boulevards Champlain et Saint-Anne.       

  

PHOTO AGENCE QMI, MARC VALLIÈRES

  

La circulation aux véhicules lourds est restreinte sur plusieurs longs segments de route. C’est notamment le cas de la 138, de Beaupré jusqu’à Forestville. L’accès aux camions est aussi limité sur la 172, entre Tadoussac et Sacré-Cœur, sur la route 169, jusqu’à Hébertville au Lac-Saint-Jean, et la route 381 de Saint-Urbain à Ferland-et-Boilleau.       

Si la Sûreté du Québec rapportait « quelques dizaines » de collisions matérielles samedi, le bilan était plus modeste dimanche avec quelques incidents mineurs isolés. Le MTQ fait aussi état de quelques sorties de route, sans rien de majeur.       

Combinaison périlleuse       

Neige, grésil et vents sont ainsi au menu pour la journée de dimanche, prévient un avertissement de tempête hivernale émis par Environnement Canada.       

Jusqu’à 25 centimètres de neige et de grésil s’accumuleront sur Québec lors des prochaines heures, pendant que des vents jusqu’à 70 km/h balayent la région. Cette combinaison fait en sorte que la poudrerie se mêle de la partie, au grand dam des automobilistes.       

La visibilité sur de nombreuses routes de la Capitale-Nationale était pratiquement nulle en avant-midi. Les feux de détresse et la circulation à basse vitesse étaient d’ailleurs légion sur l’autoroute de la Capitale, les conducteurs prêchant par la précaution.       

Les précipitations devraient s’estomper dimanche en fin d’après-midi. Les vents ne devraient toutefois s’attendrir que lundi.       

Pannes       

Dimanche midi, peu avant midi, plus de 10 000 usagers du réseau d’Hydro-Québec étaient privés de courant dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, en légère baisse comparativement à la matinée.  

Quelque 4 849 foyers étaient alors sans courant sur la Rive-Nord de Québec, contre 5 783 autres sur la Rive-Sud.  

Retards       

Les départs de la traverse de Tadoussac à Baie-Sainte-Catherine sont plus espacés en raison des conditions météorologiques, alors qu’un bateau ne prend le large qu’aux 40 minutes pour le moment.       

De son côté, l’aéroport de Québec a prévenu les voyageurs que des vols seront retardés ou annulés en raison de la tempête. Des 10 vols transitant par l’aérogare, trois ont été annulés et quatre sont retardés.     

Toute la journée, suivez notre couverture de la tempête en direct à LCN.

Dans la même catégorie