/news/society

Un peu moins de 15 000 foyers sans électricité

Agence QMI

Le bilan de 23h45 d'Hydro-Québec faisait état de 15 042 foyers privés d'électricité dans l'ensemble de la province en raison de la tempête hivernale.       

À LIRE ÉGALEMENT :  

La tempête poursuit sa course  

Les déplacements particulièrement difficiles à Québec  

Votre vol est-il annulé?  

Il y actuellement 175 pannes en cours dans toute la province: une situation bien moins dramatique que lors de la tempête de novembre 2019, alors qu’on comptait environ 3700 pannes à un certain moment sur l'ensemble du territoire.                                   

«Avec un chiffre comme ça, [...] quand on va réparer, plusieurs clients vont voir leur courant rétabli. Ça se fait plus rapidement que quand on a des pannes isolées sur le réseau de distribution», explique Cendrix Bouchard, porte-parole d'Hydro-Québec.              

Les pannes ont commencé à se déclarer aux alentours de 4 h du matin dans le sud de la province, selon ce dernier.                                

Info-pannes...en panne                                   

Cendrix Bouchard a aussi souligné que le portail web d’Hydro-Québec Info-pannes a éprouvé des difficultés techniques pendant une partie de la matinée et ne permettait pas d'obtenir un portrait juste de la situation.                                   

La problématique a été corrigée en milieu d'avant-midi.                                   

Une partie de la Montérégie dans le noir                                   

Le secteur le plus touché est la Montérégie, qui compte la majorité des foyers sans électricité de la province avec près de 10 104 clients. Cendrix Bouchard mentionne les villes de Saint-Hubert, Saint-Lambert, Boucherville, Longueuil, Brossard et Saint-Bruno comme étant particulièrement affectées. La vallée du Richelieu a elle aussi été fortement affectée.                   

  

  

Environ 120 équipes d'Hydro-Québec sont présentement déployées sur le territoire pour corriger la situation. Dans certaines régions, les vents limitent le travail des monteurs, a précisé le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles Jonatan Julien, sur Twitter.                            

Dans la même catégorie