/news/world

Le patron de Maple Leaf Foods exprime sa frustration sur l’écrasement en Iran

Agence QMI

Le patron de l’entreprise agroalimentaire Maple Leaf Foods a pris en main tard dimanche le compte Twitter de sa compagnie pour soulager dans une série de gazouillis sa frustration concernant l’écrasement d’avion survenu en Iran.      

«Je suis Michael McCain, PDG de Maple Leaf Foods, et ceci est mes réflexions personnelles», peut-on lire dans son gazouillis introductif, qui a rapidement été repris sur le réseau social.      

• À lire aussi: Les Iraniens de Montréal pleurent leurs morts  

• À lire aussi: Téhéran dément toute «tentative d'étouffer l'affaire»  

• À lire aussi: «Justice sera faite», promet Trudeau aux familles des victimes  

«Je suis très en colère et le temps ne me rend pas moins en colère. Un de mes collègues, chez Maple Leaf Foods, a perdu sa femme et sa famille cette semaine à cause d'une série d'événements inutiles et irresponsables en Iran...», a-t-il ensuite ajouté dans un second tweet, en faisant référence à l’abattage, accidentel selon le pays, par un missile de l’avion civil d’Ukraine Airlines qui a fait 176 morts, dont 57 Canadiens.      

«Les dirigeants du gouvernement américain, sans contrainte de freins et contrepoids, ont concocté un plan mal conçu pour détourner l'attention des malheurs politiques. Le monde sait que l'Iran est un État dangereux, mais le monde a trouvé un moyen de le contenir; ce n’est pas parfait, mais tout compte fait, c'était la bonne direction» a écrit Michael McCain.      

L’accident a eu lieu la nuit des représailles iraniennes sur des bases militaires américaines situées en Irak, afin de répondre à l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani par un drone des États-Unis la semaine passée.      

  

«Un narcissique à Washington détruit les accomplissements mondiaux, déstabilise la région. Les États-Unis sont désormais indésirables partout dans la région, y compris en Irak; les tensions ont dégénéré sur un terrain fiévreux. Éliminer un méprisable chef militaire et terroriste? Il y en a une centaine comme lui, dans la file d'attente», a-t-il poursuivi, pour rappeler la décision du président américain Donald Trump d'ordonner la frappe aérienne pour tuer Soleimani.      

«Les dommages collatéraux de ce comportement irresponsable, dangereux et bancal? 63 Canadiens ont inutilement perdu la vie dans ces tirs croisés, y compris la famille de l’un de mes collègues (sa femme et son fils de 11 ans)! Nous sommes en deuil et je suis furieux», a conclu le chef de la direction depuis 1999.      

Le gouvernement du Canada a rectifié le nombre de morts canadiens en fin de semaine pour faire passer le nombre à 57. Au total, 138 des passagers devaient se rendre au Canada.      

Dans un communiqué, Maple Leaf Foods, qui emploie 12 500 personnes dans le monde, a confirmé que la série de messages est bien l’œuvre de Michael McCain.

Dans la même catégorie