/regional/montreal/lanaudiere

Les citoyens de Terrebonne satisfaits des services municipaux, selon la Ville

Agence QMI

Quelques jours après la sortie publique de syndicats d’employés de la Ville de Terrebonne dénonçant la dégradation des services aux citoyens, l’administration du maire Marc-André Plante publie une série de sondages indiquant au contraire un haut taux de satisfaction à l’endroit des services municipaux.

Les sondages, réalisés l’automne dernier, ont porté principalement sur les services collectifs (collecte des ordures, déneigement, entretien des rues, etc.) et les services individuels (services rendus à des citoyens ayant téléphoné, s’étant présentés en personne ou ayant communiqué via internet).

Pour les services collectifs, «les citoyens sont très majoritairement satisfaits des services municipaux de la Ville de Terrebonne», indique le sondeur, BIP Recherche, soulignant que «huit citoyens sur dix se disent très ou assez satisfaits des services reçus dans la dernière année».

«Le service d’urbanisme et le service d’émission des permis constituent les points forts de la Ville», mentionne-t-on, ajoutant que le service de déneigement, l’entretien du réseau routier et la circulation routière figurent parmi les éléments moins performants. Les taxes, jugées trop élevées par quatre répondants sur dix, sont aussi dans la liste des points de vigilance soumis à la Ville par BIP Recherche.

En ce qui a trait aux services individuels, «neuf personnes sur dix saluent la qualité de personnel chargé de communiquer avec les résidents (courtoisie, compétence, empressement)», indique notamment le sondeur.

Parmi les points faibles figurent les délais de réponse aux démarches administratives et à l’obtention de services demandés.

En publiant ces observations, la Ville de Terrebonne a indiqué, lundi, que «la satisfaction des citoyens envers les services fournis par l’administration municipale fera l’objet d’un chantier prioritaire [...] en 2020», promettant que «des actions spécifiques seront mises en oeuvre pour atténuer le taux de mécontentement».

Les citoyens seront à nouveau sondés en 2021 afin d’«évaluer le chemin parcouru et redéfinir les priorités d’actions».

La semaine dernière, les syndicats représentant plus de 1000 employés de la Ville de Terrebonne ont annoncé la création d’une coalition intersyndicale et lancé une campagne ayant pour but de «protéger les services publics aux citoyens» qui se seraient dégradés selon eux depuis un an. Les syndicats accusent notamment le maire Plante et le directeur général de la Ville en poste depuis un an, Alain Marcoux (anciennement à la Ville de Montréal), d’avoir instauré un régime d’austérité.

Les syndicats ont fait valoir la semaine dernière un sondage Mainstreet publié en novembre dernier selon lequel «47,5 % des citoyens de Terrebonne considèrent ne pas en avoir pour leur argent avec l’administration Plante».

Dans la même catégorie