/finance/homepage

Meilleure année depuis 2004 pour la construction résidentielle

Agence QMI

Henri Prévost/L'Écho du Nord Le Mirabel/Agence QMI

Stimulée par le créneau des appartements locatifs, 2019 a été la meilleure année en 15 ans pour la construction résidentielle dans les centres urbains de plus de 10 000 habitants au Québec.

C’est le constat fait par l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) après avoir dressé un bilan des mises en chantier résidentielles de toute l’année 2019 en se servant des données de décembre publiées la semaine dernière par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

«Au Québec, on a recensé 43 534 mises en chantier d’habitations en 2019, soit une augmentation de 7 % par rapport à 2018. Il s’agit d’une troisième hausse annuelle consécutive et, de peu, du meilleur résultat à ce chapitre depuis 2004», a indiqué l’APCHQ dans un communiqué, lundi.

Au plan géographique, la plus forte hausse de 2019, soit 77 %, a été enregistrée dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Gatineau, avec 3421 habitations mises en chantier. La RMR de Sherbrooke est arrivée deuxième avec une augmentation de 49 % par rapport à 2018, alors qu’au troisième rang figure la région de Québec avec un gain de 16 %. Dans la RMR de Montréal, les mises en chantier ont pratiquement stagné, n’augmentant que de 0,4 %, avec 25 112 logements mis en chantier en 2019, contre 25 000 l’année précédente.

La RMR de Trois-Rivières a été la seule à enregistrer une baisse - de 19 % - en 2019, avec 640 mises en chantier, contre 791 en 2018.

En 2019, sur les 43 534 logements mis en chantier, 86 % étaient de type «collectif», une catégorie qui comprend les appartements, les maisons jumelées et les maisons en rangée.

«Grâce à 37 446 mises en chantier, la construction de logements collectifs a progressé de 8 %, enregistrant au passage un sommet depuis plus de trois décennies, a souligné l’APCHQ. En particulier, la construction d’appartements locatifs a montré beaucoup d’effervescence, avec quelque 24 000 logements mis en chantier, faisant de 2019 la meilleure année à ce chapitre depuis 1987.»

À l’inverse, la construction de maisons individuelles a reculé de 3 % entre 2018 et 2019 à l’échelle du Québec.

L’APCHQ a souligné que 58 % de toutes les mises en chantier dans les centres urbains du Québec en 2019 ont été recensées dans la région de Montréal.