/news/world

Pourquoi Meghan n’a pas participé à la réunion?

TVA Nouvelles et AFP

Meghan Markle n’aura finalement pas participé à la réunion au cours de laquelle une entente a été établie avec la famille royale concernant sa nouvelle vie, celle de son mari le prince Harry, et son enfant, Archie.  

La duchesse de Sussex devait assister à cette réunion par la voie d’une conférence téléphonique alors qu’elle se trouve à Vancouver. Toutefois, elle n’a pu y prendre part. 

• À lire aussi: Harry et Meghan au pays, mais à quel prix? 

• À lire aussi: Meghan victime de racisme? 

• À lire aussi: Harry et Meghan au Canada : le Canada assumera-t-il les coûts reliés à leur sécurité?  

À regret, la reine d'Angleterre Elizabeth II a consenti à laisser son petit-fils le prince Harry et son épouse Meghan Markle voler vers leur «nouvelle vie», en leur accordant une «période de transition» entre le Royaume-Uni et le Canada.  

Selon Emily Nash, une journaliste spécialisée dans la royauté pour le magazine HELLO, «des sources royales ont désormais confirmé que Meghan n'a pas participé par téléphone à la réunion qui se tenait hier à Sandringham».  

«Le duc et la duchesse de Sussex ont décidé qu'il n'était pas nécessaire que la duchesse y participe», a-t-elle ajouté, citant sa source.  

Craintes d’écoute 

Selon le tabloïd Daily Mail, la participation de Meghan à cette réunion par voie téléphonique aurait posé un «risque» à la confidentialité.  

Meghan, «n'a pas été autorisée à rejoindre la discussion via conférence téléphonique, par peur que cette conversation ne reste pas confidentielle».  

Les responsables au palais de Buckingham ont rejeté l’option téléphonique, craignant d’un tiers puisse écouter.  

«Il s’agissait d’une discussion familiale hautement confidentielle, et non d’une conférence téléphonique», a expliqué une source toujours au Daily Mail.  

Cinq jours après l'annonce du duc et de la duchesse de Sussex, qui a transformé le vent de fraîcheur qu'ils ont fait souffler sur la monarchie en véritable tempête, la Reine Elizabeth, 93 ans a réuni un conseil de famille dans sa résidence de Sandringham, dans l'est de l'Angleterre.  

Chef de l'État et chef de famille, la reine y assure qu'elle «soutient entièrement le désir d'Harry et Meghan de créer une nouvelle vie» avec leur fils de huit mois, Archie.  

«Même si nous aurions préféré qu'ils restent des membres de la famille royale à plein temps, nous respectons et comprenons leur volonté de mener une vie plus indépendante», affirme-t-elle dans ce texte transmis par le palais de Buckingham.  

«Harry et Meghan ont été clairs sur le fait qu'ils ne veulent pas dépendre des fonds publics» et un accord a été trouvé sur «une période de transition» durant laquelle ils vivront entre le Royaume-Uni et le Canada, poursuit Elizabeth II.  

Il reste «pour ma famille» du «travail à accomplir» sur ces «questions complexes», a ajouté la reine, à l'issue d'une réunion organisée avec son fils le prince Charles et son petit-fils aîné William.  

 

Dans la même catégorie