/regional/homepage

Bombardier réussit à livrer son dernier tramway à Toronto

Agence QMI

Agence QMI / QMI Agency

Le dernier des 204 tramways produits par Bombardier pour la Ville de Toronto en vertu d'un contrat conclu en 2009 a finalement quitté l'usine de l'entreprise à Thunder Bay, mardi, mettant fin à une saga de retards de livraison.

 «Le 204e et dernier des nouveaux tramways de la Commission de transport de Toronto (CTT) a quitté notre usine de Thunder Bay et est en route pour la belle ville de Toronto. Merci et félicitations à tous nos employés qui ont permis cet accomplissement», a affirmé la division ferroviaire de l'entreprise mardi sur son compte Twitter en partageant une vidéo montrant le véhicule sortir de l'usine, sous les yeux des employés.

En 2009, la CTT avait commandé de nouvelles voitures pour son réseau de tramway, à un coût de 1,2 milliard $. L'entreprise montréalaise a cependant eu bien du mal à fournir à temps les nouveaux véhicules à la Ville, accumulant des retards dans la livraison des premiers tramways, particulièrement en 2016 et 2017, ce qui avait provoqué bien des frustrations à Toronto. Le fleuron québécois avait d'ailleurs dû payer une pénalité pour ses retards.

Bombardier est parvenu à livrer le dernier tramway deux semaines après l'échéance de la fin 2019, date à laquelle tous les véhicules devaient avoir été livrés.

Cet éprouvant contrat avait aussi été marqué par le rappel de 67 des 89 premières voitures livrées en raison d'un défaut majeur de soudure, qui risquait d'entraîner des bris prématurés sur les tramways.