/news/law

Elle raconte son agression survenue dans son hôtel

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

Il y a deux semaines, Sylvie Lachapelle était victime d'une violente agression à son hôtel du secteur Parent, à La Tuque, en Haute-Mauricie. Patrice St-Amand s'en serait pris violemment à la dame à coups de poing et à coups de pied, lui causant de multiples fractures au côté gauche du visage. C’est toute sa vie qui a alors changé.

• À lire aussi: De nouvelles accusations contre le présumé auteur de la tentative de meurtre à Parent

«Je suis toujours fatiguée», a confié mercredi Mme Lachapelle en entrevue à la caméra de TVA Nouvelles.

«Je dors, je me lave et je mange en purée», a-t-elle ajouté, résumant son nouveau quotidien.

La victime ne conserve aucun souvenir de l'agression, mais elle souhaite que son histoire fasse réfléchir.

«Je veux faire réaliser aux gens l'impact, parce que quand on voit ça écrit, ce n'est pas pareil, a-t-elle dit. C'est quand on voit les photos. Il y a bien des femmes qui gardent ça sous silence: il ne faut pas. Il faut qu'elles parlent. Il faut que ça arrête la violence.»

Pour Mme Lachapelle, ce n'est pas seulement sa vie qui a basculé, mais aussi celle de la serveuse qui l'accompagnait ce soir-là et celle de son conjoint qui s'occupe seul de l'entreprise depuis l'agression. «Mon conjoint et l'autre serveuse se font poser des questions sept jours par semaine. C'est encore plus difficile pour eux», a-t-elle dit.

Elle prend maintenant la vie au jour le jour, mais espère quand même reprendre éventuellement le travail.

Dans la même catégorie