/finance

Molson Coors a licencié une quarantaine de travailleurs

Jean-Michel Genois Gagnon | Journal de Montréal

Joël Lemay / Agence QMI

Dans le cadre de sa restructuration, Molson Coors a récemment remercié une quarantaine de travailleurs à Montréal et à Québec.  

À l’automne, l’entreprise avait annoncé qu’elle prévoyait éliminer jusqu’à 500 postes en Amérique du Nord. Le mois dernier, la direction a finalement transmis ses avis de licenciements collectifs au gouvernement du Québec.  

Dans les documents, on peut lire que les suppressions de postes étaient effectives à partir du 31 décembre dernier. Au total, ce sont 40 travailleurs qui ont perdu leur boulot dans les installations du 1555, rue Notre-Dame Est, à Montréal, et du 5105, rue John Molson, à Québec.  

Jusqu’à présent, le fabricant de bières avait toujours refusé de dire le nombre de personnes au Québec victimes de cette restructuration.  

Postes administratifs  

Jointe par Le Journal, une porte-parole chez Molson Coors a mentionné que ce sont principalement des postes administratifs qui ont été supprimés.   

« Sans vouloir minimiser l’impact sur les employés, on parle d’un impact mineur pour la région de Québec. Ce ne sont pas des décisions qui sont faciles à prendre », avance la responsable aux communications, Maria Henriquez.  

Cette dernière n’a pas voulu dire si d’autres coupes étaient à prévoir au cours des prochains mois. Elle a toutefois assuré que ces licenciements représentaient la portion pour Québec des 500 postes à abolir.    

En décembre, Le Journal affirmait que le brasseur souhaitait éliminer ses services des communications et des affaires juridiques à Montréal.   

Au cours des prochains mois, Molson Coors prévoit fermer son siège social de Denver, au Colorado, afin de le déménager à Chicago. Plusieurs unités d’affaires y seront regroupées.  

Molson Coors emploie plus de 1000 personnes au Québec.  

Dans la même catégorie