/finance

Postes Canada: des cadeaux de Noël toujours pas livrés

Diane Tremblay | Le Journal de Montréal

Annabel Doyon, propriétaire de Jululu­­­­, doit encore s’excuser auprès de clients qui n’ont toujours pas reçu leur colis pour Noël à cause des retards de Postes Canada.

Annabel Doyon, propriétaire de Jululu­­­­, doit encore s’excuser auprès de clients qui n’ont toujours pas reçu leur colis pour Noël à cause des retards de Postes Canada.

Plusieurs clients de Postes Canada n’ont toujours pas reçu les colis qu’ils attendaient pour le temps des Fêtes et les retards seraient cinq fois plus nombreux que les années précédentes.    

La propriétaire de la boutique Jululu, Annabel Doyon, ne décolère pas. Malgré les nombreuses tentatives pour dénouer l’impasse auprès de Postes Canada, la femme d’affaires doit composer avec des clients furieux de ne pas avoir reçu leur commande.      

«Je suis à bout ! J’ai déposé une plainte, mais on m’a avisée qu’il n’y aurait pas d’excuses, pas d’explications, pas de suivi», a réagi Mme Doyon.       

«Je viens de faire le décompte. Sur 58 clients touchés par les retards avant les Fêtes, 16 n’ont toujours pas reçu leurs paquets, qui ont pourtant été envoyés entre le 25 novembre et le 10 décembre», soutient-elle.       

Lourds de conséquences  

«On demande aux gens d’être compréhensifs, mais ça commence à être difficile. Je suis allée en livrer en mains propres le 23 décembre pour les clients qui habitent dans la région de Québec.»      

La femme d’affaires, qui se spécialise dans la vente en ligne d’accessoires pour bébé, craint les répercussions pour son entreprise.       

Ces retards auront des conséquences d’un point de vue financier, dit-elle, puisqu’elle a dû envoyer en double des commandes qui ne se sont pas rendues la première fois.        

«J’ai perdu beaucoup de sous. J’ai perdu un temps épouvantable. Dans le temps des Fêtes, j’envoyais mes enfants à la garderie parce qu’il fallait que je gère ça.»      

Mme Doyon estime qu’elle n’aura pas d’autre choix que de réévaluer sa méthode d’expédition pour s’assurer d’avoir un numéro de suivi.       

Cinq fois plus de retards  

Selon la firme Buster Fetcher, qui se spécialise dans les demandes de remboursement pour les retards de livraison auprès de Postes Canada au nom de ses clients, la période des Fêtes a été particulièrement difficile pour les expéditeurs.      

Parmi les entreprises qui utilisent ce service pour récupérer leurs remboursements, le taux de retard dans les livraisons a grimpé à plus de 35 %, soit cinq fois plus qu’à l’habitude, affirme le propriétaire de la plateforme, Mathieu Lessard.       

«Cela a un impact sur les entreprises. On se bat contre des compagnies américaines qui livrent à l’intérieur de deux jours, en plus de coûter trois ou quatre fois moins cher qu’ici», déplore-t-il.      

Postes Canada  

De son côté, Postes Canada affirme que les conditions météorologiques ont eu une incidence sur les livraisons.       

«Depuis le 1er novembre, nous avons émis 25 alertes de service au Québec, les plus récents problèmes de pluie verglaçante et de neige ayant interrompu la livraison du 27 décembre au 2 janvier», a répondu par écrit la porte-parole de Postes Canada Valérie Chartrand.      

Près de 56 millions de colis ont été livrés depuis le 10 novembre dernier. La société s’estime «fière du travail qui a été accompli».