/news/politics

Amanda Simard fait le saut chez les libéraux ontariens

Agence QMI

Sarah Bélisle / JdeM

Après une période de réflexion, la députée ontarienne Amanda Simard, qui a quitté le caucus conservateur du premier ministre Doug Ford pour contester ses décisions en matière de francophonie, a finalement fait le saut chez les libéraux.

La jeune députée provinciale de Glengarry-Prescott-Russell en a fait l’annonce jeudi aux côtés du chef par intérim du Parti libéral de l’Ontario, John Fraser.

«Ceux qui me connaissent savent que j’ai toujours été fiscalement responsable et socialement progressiste, au centre pragmatique», a-t-elle fait savoir lors d’un point de presse, soutenant que c’est la formation politique libérale ontarienne qui «respecte et comprends réellement les gens de chez nous, nos particularités, nos défis et nos besoins».

Amanda Simard, qui était devenue le visage de la lutte franco-ontarienne, avait claqué la porte du parti conservateur de Doug Ford en Ontario en décembre 2018, plutôt que d'appuyer ses mesures anti-francophonie.

Jusqu’à maintenant, la femme de 30 ans représentait sa circonscription à majorité francophone en tant qu'indépendante.