/news/world

Boeing abattu en Iran: «Le monde attend des réponses»

Agence QMI

La coalition présidée par le Canada pour presser Téhéran de mener une enquête approfondie sur l’écrasement du vol PS752 exige de l’Iran qu’elle coopère pleinement au processus de rapatriement des corps des victimes.   

C’est une des demandes faites par le Groupe international de coordination et d’intervention pour les familles des victimes au terme d’une rencontre à Londres, jeudi.   

«Le monde demande aujourd’hui une pleine reddition de comptes et une entière collaboration de l’Iran», a déclaré le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, aux côtés de ses homologues du Royaume-Uni, de l'Ukraine, de la Suède et de l'Afghanistan, pays dont des ressortissants sont morts à bord du vol PS752.   

Le Groupe international de coordination exige en outre une imputabilité à l’égard des personnes responsables de la tragédie aérienne.   

Le gouvernement iranien a reconnu avoir abattu «involontairement» le Boeing 737 de l’Ukrainian International Airlines. Une vidéo publiée par le «New York Times» laisse croire que ce seraient en fait deux missiles qui ont ciblé l’aéronef.   

«Les familles veulent des réponses, la communauté internationale veut des réponses. Le monde attend des réponses et nous ne relâcherons pas nos efforts tant que nous ne les aurons pas », a ajouté M. Champagne.  

- avec l'AFP