/news/society

Frank And Oak et ses ambitieux objectifs écolos

TVA Nouvelles

Ce n’est plus une surprise pour personne : l’industrie textile est l’une des plus grandes sources de pollution au monde. Parmi les causes; la surconsommation, les substances toxiques et bien évidemment, le gaspillage de vêtements.  

Pour faire sa part, la marque de mode montréalaise Frank And Oak, récemment certifiée B Corporation, y est allée de ses objectifs en matière d’écoresponsabilité à mettre en place d’ici 2 ans.   

«La crise climatique est une question qui est très importante pour nous chez Frank And Oak. Au cours des dernières années, nous avons été en mesure d'être agiles et innovants pour adapter nos pratiques commerciales afin de mieux servir notre planète, ainsi que notre communauté », explique Ethan Song, PDG et cofondateur de Frank And Oak.  

 

AFP

 

Bien que la compagnie Canadienne ait largement adapté ses pratiques commerciales depuis sa création en 2012, elle reconnait qu’il y a encore du travail en faisant l’annonce de cinq nouveaux objectifs à atteindre d’ici 2022.  

Parmi ceux-ci, une utilisation presqu’exclusive de matériaux recyclés, l’utilisation de sources d’énergie renouvelables et des compensations de carbone pour neutraliser leur empreinte environnementale.   

La compagnie va cependant plus loin, en visant l’objectif du zéro plastique vierge d’ici 2022, le zéro polyester vierge, et travailler pour l’élimination complète des déchets.  

À cet effet, la compagnie met de l’avant une philosophie «zéro déchet» en offrant notamment aux employés une formation, des initiatives de défi zéro déchet et un bureau chef certifié équitable, permettant aux employés d’avoir des habitudes de vie responsable pendant leur quart de travail.