/news/culture

Igloofest lance en grand sa 14e édition!

Mélissa Pelletier

Grâce aux flocons qui ont fait leur oeuvre toute la journée, près de 4000 festivaliers ont eu droit à une ambiance féérique, jeudi soir, pour l’ouverture de la 14e édition d’Igloofest dans le Vieux-Port au son de DJs de la trempe de The Blaze, Lauer et silktits. 

Alors que le site se remplissait entre les rythmes de la DJ silktits et des animations visuelles, l'enthousiasme montait aussi à vue d’oeil. Il fallait voir les spectateurs se précipiter vers les sympathiques Yétis, les populaires mascottes du «festival le plus froid du monde»! 

C’était sans compter le DJ Lauer, qui a sérieusement réchauffé l’atmosphère sur la Scène Sapporo Canada dès 20 h 30. Émilie Marie, 26 ans, semblait ébahie en entrant sur le site. «C’est ma première fois! Je suis venue parce que j’aime l’électro, le son, l’hiver!» 

Une passion qui anime aussi Jonathan Michaud, 36 ans, un habitué qui dansait un peu plus loin. «Je ne suis pas venu pour un artiste en particulier. Sincèrement, c’est l’ambiance que j’aime!» 

Thomas Mailloux, 26 ans, est passé comme une vision des années 80 devant la Scène Vidéotron. «J’adore vraiment Igloofest, c’est ma deuxième année!» a confié celui qui s’est déplacé spécialement pour le duo d’électro français The Blaze. 

Si certains ont pu craindre que le cocktail météo du week-end dernier ne gâche la fête, ils ont pu se rassurer en découvrant le site revampé. Nouvelle scénographie, nouvelles installations, nouveaux jeux... «On a voulu offrir une expérience encore plus immersive! On a eu chaud à cause de Dame Nature, mais ça n’a heureusement pas eu de conséquences», a confié Nicolas Cournoyer, le cofondateur d’Igloofest. 

Heureusement, puisque plusieurs spectateurs ont répondu à l’appel de manière très colorée, dans d'improbables costumes de neige. 

«Il n’y a pas de mauvaise météo, il n’y a que de mauvais choix vestimentaires. C’est possible de profiter de Montréal l’hiver! Ce qu’on veut, c’est que les spectateurs retombent en enfance, jouent dehors avec nous! Ils contribuent autant à l’ambiance que nous!» a ajouté Nicolas Cournoyer. 

Une bordée de talents 

Cette nouvelle édition s’annonce particulièrement animée, si on en croit l’impressionnante programmation. Entre les Charlotte de Witte, Nina Kraviz, Kaytranada et même Loud en tête d’affiche d’une soirée hip-hop du OFF-Igloo, Igloofest ratisse large et bien. 

«On essaie de suivre les nouveaux courants musicaux et d’être un événement précurseur! Le public peut autant danser sur la musique d’étoiles montantes, de découvertes et de vedettes old school», a raconté Nicolas Cournoyer. 

Au moment d’écrire ces lignes, The Blaze venait tout juste d’investir la Scène Sapporo Canada. 

La 14e édition d’Igloofest se tiendra les week-ends du 16 janvier au 8 février au quai Jacques-Cartier du Vieux-Port. Pour toutes les informations: igloofest.ca.

Dans la même catégorie