/news/politics

L’opposition dénonce l’entente avec les médecins spécialistes

Vincent Larin | Agence QMI

QS Marissal Zanetti

Simon Clark/Agence QMI

L’opposition tire à boulets rouges sur l’entente signée par le gouvernement Legault et les médecins spécialistes à la suite des révélations concernant une imposante prime octroyée à certains chirurgiens plasticiens. 

«Le Journal» a rapporté mercredi le malaise de certains de ces spécialistes à être payés près de 4000 $ par jour pour être de garde au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), la plupart du temps sans rien faire. 

• À lire aussi: Près de 4000$ pour une garde de 24 heures  

«Quand c'est rendu que les chirurgiens eux-mêmes dénoncent les primes qu’ils reçoivent, c’est que ça va mal, a déclaré le porte-parole de Québec solidaire en matière de Santé, Sol Zanetti! La CAQ avait promis de faire le ménage dans la rémunération des médecins spécialistes, mais l’entente conclue en décembre dernier avec la FMSQ est loin d’être à la hauteur des promesses de M. Legault.» 

Selon le solidaire, la ministre de la Santé, Danielle McCann, doit revoir rapidement ce forfait de garde «complètement indécents» afin de réinvestir des sommes dans les services aux patients. 

Le porte-parole du Parti québécois en matière de santé, Sylvain Gaudreault, juge quant à lui qu’il s’agit de la démonstration que l’entente négociée par le président du Conseil du Trésor, Christian Dubé, représente de la «poudre aux yeux». 

«C’est une démonstration que l’entente signée avec la FMSQ est une entente incomplète. Elle ne marche pas et ne va pas chercher ces surplus indécents (la prime de 4000 $)», a-t-il affirmé. 

De son côté, la ministre de la Santé, Danielle McCann, juge «excessif» le montant de la prime de 4000 $ reçu par les chirurgiens de garde au CHUM, a indiqué son cabinet mercredi. 

Elle s’en remet toutefois au nouvel Institut de la pertinence, pour assurer des soins optimaux au Québec, pour décider des mesures à prendre. 

«On estime que ce sont des tarifs excessifs, eux même les chirurgiens le reconnaissent. On est très ouvert à régler [cet enjeu] dans le cadre de l’Institut de la pertinence», a indiqué son attaché de presse, Alexandre Lahaie. 

Le gouvernement Legault et les médecins spécialistes se sont entendus en décembre dernier pour réduire progressivement leur enveloppe salariale de 560 millions $. L’entente ne prévoyait toutefois pas de baisse d’honoraires à proprement parler, mais plutôt une réduction des actes posés par les spécialistes.

Dans la même catégorie