/news/world

Des tonnes de sable déversées à Miami Beach pour lutter contre l'érosion

Agence France-Presse

Des dizaines de camions qui déversent des tonnes de sable blanc à Miami Beach: c'est la réponse des autorités à l'érosion de l'une des plages les plus touristiques des États-Unis, un phénomène causé par la hausse du niveau de la mer.

Cette hausse est elle-même due au changement climatique, et le rétrécissement de la plage est également accentué par les ouragans qui frappent régulièrement l'État de Floride, explique vendredi Steve Leatherman, de l'université internationale de Floride (FIU).

Pour faire face, le corps du génie de l'armée américaine a commencé à répandre ce mois-ci 233 000 mètres cubes de sable pour remblayer, d'ici juin, les zones érodées de Miami Beach. Un projet qui a vu le jour après le passage de l'ouragan Irma en 2017. Le simple coût du sable atteint 16 millions de dollars

«Certaines personnes disent que c'est jeter des dollars dans l'océan chaque année et ils ont parfois raison, mais nous devons le faire, nous avons besoin des plages», argumente M. Leatherman, parfois surnommé «Dr. Plage».

L'érosion moyenne à Miami Beach est, dit-il, de 30 centimètres par an. Mais la plage recule par endroits beaucoup plus vite.

Durant les travaux, les camions déposeront entre 100 et 250 chargements de 22 tonnes de sable par jour. Selon la loi, les ingénieurs ne peuvent utiliser que du sable américain, et celui qui est déversé à Miami Beach vient de l'ouest de la Floride. Les grains ne peuvent dépasser 4,7 millimètres.

Ce plan fait lui-même partie d'un projet plus large de 158,3 millions de dollars accordés au comté de Miami en 2018 par le gouvernement fédéral à Washington pour enrayer l'érosion des plages et protéger la côte des ouragans. Il concernera notamment trois autres localités au nord de Miami, où s'alignent les gratte-ciel aux appartements valant plusieurs millions de dollars.

Le projet a également demandé la protection des nids de tortue ou leur relocalisation quand cela était nécessaire.

Dans la même catégorie