/news/culture

La patronne des Grammy Awards suspendue de ses fonctions à la veille de la cérémonie

Agence France-Presse

L'Académie des arts et sciences de l'enregistrement, qui organise chaque année aux États-Unis les Grammy Awards, a annoncé vendredi avoir suspendu de ses fonctions sa patronne, à peine une semaine avant la tenue de cette grand-messe de l'industrie musicale.

La Recording Academy, qui regroupe plus de 13 000 professionnels, dit avoir placé en «congé administratif» sa présidente Deborah Dugan, première femme à diriger l'organisation, en raison «d'accusations de mauvaise conduite portées par une cadre de l'Académie.»

AFP

Deux enquêteurs indépendants ont entamé des investigations sur ces accusations, ajoute l'Académie, sans donner davantage de détails sur cette décision inattendue, qui survient à quelques jours seulement du rendez-vous des Grammy Awards.

Les vedettes du moment, Lizzo, Billie Eilish et Lil Nas X, comptent parmi les favoris de la cérémonie qui se tiendra le 26 janvier à Los Angeles.

L'édition 2020 devait être la première placée sous les auspices de Deborah Dugan, qui avait succédé l'été dernier à Neil Portnow, qui n'avait pas souhaité prolonger son contrat. Il avait été vivement critiqué pour des propos jugés sexistes, déclarant que les femmes devaient «passer à la vitesse supérieure» pour justifier que peu d'entre elles aient obtenu des récompenses lors de l'édition 2018.

L'avocat de Mme Dugan, Bryan Freedman, a réagi sur Twitter à cette suspension. «Lorsque notre capacité à nous exprimer ne sera pas limitée par un contrat de 28 pages et des menaces d'ordre juridique, nous révélerons ce qui arrive quand vous "passez à la vitesse supérieure" à la Recording Academy», a-t-il écrit.

Selon le New York Times, un membre du personnel qui fut assistant de Neil Portnow a déposé une plainte contre Mme Dugan, l'accusant d'avoir un type de «gestion de harcèlement».

Le quotidien, qui cite une source proche du dossier, affirme en outre que la PDG de l'Académie avait envoyé à la direction des ressources humaines une note dans laquelle elle s'inquiétait d'irrégularités dans le scrutin pour les Grammys, de mauvaise gestion financière et de conflits d'intérêts.