/regional/montreal/monteregie

Avantage foncier pour l’épouse du maire de Rigaud?

TVA Nouvelles

Le maire de la ville de Rigaud, en Montérégie, se trouve dans une situation embarrassante pour une histoire de taxes. 

C’est que l’épouse de Hans Gruenwald Jr., n’a pas payé sa juste part de taxes sur sa maison, qui a été sous-évaluée pendant près de deux ans, à partir de 2017. 

Selon des documents d’évaluations foncières, d’abord dénichés par un citoyen du secteur, seule la valeur du terrain, chiffrée à 36 200$, figurait sur l’évaluation de la propriété construite ces dernières années dans un nouvel ensemble résidentiel de Rigaud    

Le résident a ainsi décidé de contacter le maire pour l’en informer.    

Quelques semaines plus tard, l’évaluation avait été modifiée, portant la valeur totale de l’immeuble (terrain et bâtiment) à 232 900$. Il s'agit d'une différence de près de 197 000 $. 

Annette Bériault est allée payer les 4387$ qu’elle devait à la ville le 5 décembre.    

Le citoyen se demande tout de même pourquoi il a dû informer le maire de la situation pour que la situation se règle. 

Le maire, qui a imposé des augmentations de taxes allant jusqu’à près de 14 % en 2020, a refusé d’accorder une entrevue à TVA Nouvelles, samedi. 

«Nous savions qu’il peut y avoir des délais d’environ un an avant que les comptes de taxes soient ajustés au bon montant (...) soit le délai pour que l’évaluateur aille sur les lieux», a réagi le maire Gruenwald par déclaration écrite.    

«Nous savions que l’ajustement du compte viendrait à un moment donné, nous étions simplement dans l’attente et n’avions pas réalisé que ça faisait deux ans», a-t-il poursuivi. 

Les explications du maire ne tiennent toutefois pas la route, selon des résidents du secteur qui sont arrivés après le maire et qui eux ont reçu leur évaluation.   

M. Gruenwald Jr. se défend et assure qu’il est de bonne foi. Il indique notamment que six autres maisons du développement ont fait l’objet d’une nouvelle évaluation en novembre.