/news/techno

Un Salon de l’auto débordant de technologies

TVA Nouvelles

Les voitures sont de plus en plus intelligentes et la technologie avance à vitesse grand V. Les modèles autonomes sont déjà sur le marché et, bientôt, elles communiqueront entre elles.

«Si, par exemple, il y a un accident sur le pont, que les voitures se parlent entre elles, elles s'envoient le message, il sera possible à ce moment-là de dévier notre course», précise Denis Talbot, porte-parole du Salon international de l’auto de Montréal.

La reconnaissance faciale se raffine. Les parents pourront désormais programmer la vitesse maximale de leur automobile lorsque leur adolescent l'empruntera.

Les modèles électriques innovent et l'engouement est fort. La structure de panneaux solaires attire les foules.

«Moins de coûts et le retour sur l'investissement, explique Charles Moquin de Wattson innovations. On est axés seulement une fois sur nos panneaux solaires. Ils vont produire de l'énergie.» 

La durée utile d'un panneau solaire est d’environ 40 à 50 ans, selon lui.

Mais la crainte de manquer de l'électricité avec leur voiture est fréquente. CAA-Québec dispose désormais de module de transfert pour dépanner les automobilistes.

«Je peux venir sur place si vous manquez d'électricité. En dedans de 10 minutes, je peux transférer une vingtaine de kilomètres, assez pour vous rendre à la prochaine borne de recharge», indique le chef d’équipe Erik Skallerup.

Chez McLaren, on repousse les bornes avec une technologie assez surprenante.

«On est allés jusqu'à la technologie médicale, avec ce qu'on appelle la Nanobionic. On a enduit les sièges d'un produit qu'on utilise dans l'armée pour stimuler le flux sanguin des soldats. Donc, lorsque la peau touche à ce produit, eh bien, à ce moment-là, le flux sanguin est augmenté, et ça augmente les capacités», note Bertrand Godin, chroniqueur automobile.