/regional/montreal

Une solution technologique aux entraves de Montréal?

TVA Nouvelles

Une entrepreneure croit avoir la solution pour gérer les entraves à la circulation, mais s'est jusqu'à maintenant butée aux portes closes de la Ville. 

Caroline Arnouk, fondatrice de Technologies OPA, compte déjà pourtant sur des clients importants, dont Québec et Brossard. La solution technologique de cette entreprise en démarrage, fondée en 2015, vise à optimiser la gestion de la circulation et coordonner les chantiers grâce à un outil cartographique. 

L’entrepreneure affirme à cet effet que l’administration de la métropole ne retournait plus ses appels depuis un certain moment. 

«On a cinq ans et on est prêt à faire affaire avec Montréal. On a de l’historique, on a de bonnes références et notre logiciel a même été mis à jour pour répondre au système utilisé par la Ville», argumente Caroline Arnouk.   

Depuis 2015, l’entreprise est en effet passée de 7 à 12 employés, a acquis trois nouveaux clients et répertorie désormais 1000 chantiers de plus. L’outil suscite aussi de l’intérêt aux États-Unis et en Australie.

«Il faut nous donner la chance. On a une solution qui peut aider tout le monde», ajoute-t-elle. 

La Ville de Montréal a rapidement réagi aux récriminations de l’entrepreneure: «nous avons toujours la volonté de trouver des solutions innovantes pour la gestion des chantiers.»

«Bien que les démarches qui avaient été faites par l’entreprise dans les dernières années auprès de la Ville n’étaient pas concluantes, il serait possible de se rassoir avec la créatrice afin de prendre connaissance de l’évolution de sa technologie», précise-t-on.

Dans la même catégorie