/news/currentevents

Les grands moyens pour s’emparer d’un guichet automatique

Agence QMI

Deux guichets automatiques ont été volés à quelques heures d’intervalle dans la nuit de samedi à dimanche dans deux municipalités de la région de Lanaudière.

Le premier vol a eu lieu à Terrebonne au restaurant Dic Ann’s du chemin Gascon, peu avant minuit.

Les voleurs ont pris les grands moyens pour s'emparer du guichet qui se trouvait dans l'entrée du restaurant, fracassant d’abord la vitre de la porte, pour ensuite attacher le guichet à leur camion avec une chaîne ou un câble, selon ce que la police de Terrebonne a pu constater en visionnant des images captées par des caméras de surveillance.

Les malfaiteurs ont ainsi pu tirer sans difficulté le guichet à l'extérieur du commerce et repartir avec leur butin.

Les images captées par les caméras ont en outre permis à la police d’obtenir «une brève description» des suspects, a indiqué le capitaine Joël Lamarche. «Ils portaient des manteaux à capuchons et des pantalons foncés et l’un d’eux avait des bandes réfléchissantes sur ses pantalons à la hauteur des mollets.»

Le policier a souligné que les images montrent deux suspects, mais a mentionné qu’il n’est pas impossible qu’ils aient eu un complice les attendant dans le véhicule ayant servi à transporter le guichet.

En début d’après-midi, dimanche, aucune arrestation n’avait encore été effectuée dans ce dossier. Toutefois, le guichet automatique subtilisé a été retrouvé quelques heures après le vol, soit vers 2 h 55, sur la 16e Avenue, à Montréal, a mentionné le capitaine Lamarche. «Nous ne savons pas s’il contient encore de l’argent. Cela sera déterminé en présence du propriétaire de l’appareil en début de semaine», a dit le policier.

Le deuxième guichet automatique volé dans Lanaudière était dans un bar de la rue de la Visitation, à Saint-Charles-Borromée, près de Joliette, à quelque 55 km de Terrebonne.

Ce vol a eu lieu vers 5 h 15, dimanche matin. Le dossier relève de la Sûreté du Québec qui assure le service de police dans ce secteur.

Il était trop tôt dimanche après-midi pour établir un lien entre les deux vols. Le capitaine Lamarche, de la police de Terrebonne, a indiqué que les enquêteurs des deux corps policiers sont en contact afin de déterminer si les deux vols ont été commis par les mêmes individus.