/news/world

L'Open d'Australie débute comme prévu après l'alerte pollution

AFP

L'Open d'Australie a débuté comme prévu lundi matin après l'alerte pollution qui a menacé sa bonne tenue.

• À lire aussi: La pluie tombe enfin sur les feux en Australie

• À lire aussi: Les qualifications retardées à l'Open d'Australie en raison des fumées toxiques des incendies

La Suédoise Johanna Larsson et l'Espagnole Paula Badosa ont été les premières à jouer, à 11h06 sur le court N.22. La qualité de l'air était jugée "bonne" par les autorités sanitaires de Melbourne: 3 sur une échelle où il a été décidé de suspendre les matchs à partir de 200.

Dans la foulée, la tenante du titre Naomi Osaka (3e mondiale) a fait son entrée en lice sur le court de la Rod Laver Arena face à la Tchèque Marie Bouzkova (59e).

Mardi, les organisateurs de cette première levée du grand Chelem 2020 avaient créé la polémique en laissant se dérouler les matchs des qualifications alors que la qualité de l'air avait été jugée «dangereuse» et que la municipalité avait officiellement incité les habitants à ne pas sortir de chez eux, préconisant même de garder les animaux de compagnie à l'intérieur.

Mais depuis, il a plu et le vent a balayé les nuages toxiques.

Selon les prévisions météorologiques, ce sont désormais des averses qui pourraient contrarier le déroulement de la première journée de cet Open d'Australie. Les prévisions quant à la qualité de l'air sont bonnes pour les prochains jours.

Les gigantesques incendies qui sévissent depuis septembre en Australie ont fait 28 morts et dévoré 10 millions d'hectares soit une superficie supérieure à celle de la Corée du Sud ou du Portugal.

Côté courts, la journée de lundi doit voir l'entrée en lice également du tenant du titre masculin Novak Djokovic, ainsi notamment que de Serena Williams et Roger Federer.