/news/world

Un virus en Chine commence à inquiéter au Canada

Agence QMI

L’éclosion d’un virus dans le centre de la Chine a amené les autorités canadiennes à lancer une mise en garde à ses ressortissants qui prévoient voyager là-bas prochainement. 

• À lire aussi: Mystérieuse pneumonie en Chine: de nouveaux cas signalés 

• À lire aussi: Confirmation d'un cas au Japon du mystérieux nouveau virus 

L’avis arrive au moment où plusieurs Sino-Canadiens s’apprêtent à retourner dans l’Empire du Milieu pour participer aux festivités du Nouvel An chinois. 

Pour l’instant, ce sont les gens qui se rendront dans la ville de Wuhan qui sont appelés à faire attention. 

Le gouvernement fédéral indique sur son site web qu’un nouveau virus dans la famille du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait tué 650 personnes en 2002-2003 en Chine continentale et à Hong Kong, y a été recensé. 

La plupart des cas étaient liés à un marché de fruit de mer, qui a été fermé depuis, apprend-on. 

L’Agence France-Presse a précisé dimanche que trois personnes en étaient mortes et que 140 autres avaient contracté la maladie. Le virus a aussi été observé en Thaïlande et au Japon, chez des gens qui étaient passés auparavant par Wuhan. 

Des scientifiques d'un centre de recherche de l'Imperial College à Londres ont cependant estimé vendredi que le virus avait probablement contaminé bien plus de personnes que ce que les autorités chinoises affirment. Ils ont avancé le chiffre de 1723 personnes contaminées. 

Malgré tout, les autorités canadiennes se veulent rassurantes. 

«Le risque pour les Canadiens qui visitent Wuhan est jugé faible», peut-on lire sur le site du gouvernement dans la section destinée aux voyageurs. 

Pour le moment, on ne peut pas confirmer que le nouveau virus, qui se traduit par des problèmes respiratoires, se propage de personne en personne, même si cela n’est pas exclut. 

Par précaution, les mesures d’hygiène de base sont recommandées. 

Un message d’accueil à destination des gens qui arrivent de Wuhan sera tout de même affiché sur les écrans des plus gros aéroports du pays, dont Montréal-Trudeau, a rapporté le «Ottawa Citizen». 

La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes comme un rhume, mais aussi de bien plus graves comme le SRAS.