/news/politics

Le Manitoba dit avoir eu une réponse positive à sa campagne de publicités anti-loi 21

Agence QMI

Le premier ministre du Manitoba Brian Pallister a indiqué que son gouvernement a reçu plusieurs candidatures de Québécois interpellés par sa campagne publicitaire d’opposition à la loi sur la laïcité de l’État du gouvernement du Québec.

En novembre dernier, le gouvernement manitobain avait publié des publicités dans des médias québécois pour encourager les employés québécois qui portent au signe religieux à considérer les possibilités d’emploi dans la fonction publique manitobaine.

«La réponse est bonne. Nous avons eu de nombreuses demandes et nous nous réjouissons d’avoir reçu plusieurs CV », a dit M. Pallister lundi en sortant de sa rencontre avec son homologue fédéral Justin Trudeau, à Winnipeg.

Le premier ministre manitobain a promis de faire, prochainement, une mise à jour plus complète sur les résultats de cette campagne publicitaire.

«Nous voulons faire des embauches parce que nous avons besoin de plus de personnes bilingues dans la fonction publique du Manitoba », a ajouté M. Pallister.

Sa rencontre avec Justin Trudeau survient au deuxième jour de réunion du conseil des ministres fédéraux à Winnipeg afin de préparer la prochaine session parlementaire.

Par ailleurs, le premier ministre du Manitoba a dit songer à instaurer une tarification provinciale sur le carbone. Le Manitoba conteste la taxe fédérale sur le carbone qui s’applique depuis avril dernier sur son territoire et dans quatre autres provinces, soit en Ontario, en Saskatchewan, en Alberta et au Nouveau-Brunswick.

«Il y aura des discussions entre le provincial et le fédéral sur notre plan environnemental et ce dialogue inclura une forme de tarification du carbone», a-t-il indiqué.

M. Pallister n’a pas fourni plus de détails à ce sujet, sauf pour dire que le Manitoba élabore toujours le plan environnemental qu’il présentera au fédéral.

Le premier ministre manitobain a par ailleurs demandé à Ottawa de reconnaître et de «respecter» le bilan de sa province en matière d’environnement.

«Nous ne méritons pas de nous faire traiter de négationnistes des changements climatiques», a-t-il lancé en vantant les initiatives prises par son gouvernement.

Il a notamment fait valoir que le Manitoba a investi «plus que toute autre province» dans l’hydroélectricité et s’apprête à éliminer de son territoire les sacs de plastique à usage unique.

La ministre fédérale des Affaires intergouvernementales, Chrystia Freeland, a rétorqué qu’elle portait un «énorme respect» à l’égard de M. Pallister.

Elle a qualifié les discussions de lundi de «constructives», sans fournir plus de détails. Elle s’est contentée de dire que le dialogue sur les changements climatiques devait se poursuivre.

Rappelons que le premier ministre néo-brunswickois Blaine Higgs a aussi indiqué récemment qu’il proposera une forme de tarification provinciale du carbone.

Dans la même catégorie