/news/techno

Un robot pour remplacer le râteau dans l’étable

Geneviève Quessy | Le Journal de Monréal

Les agriculteurs pourront enfin se débarrasser de la tâche pénible du nettoyage de l’étable, alors qu’un robot autonome, aspirateur d’excréments débarque au Québec. 

Fini le râteau ! Le ramassage des besoins de vaches se fait directement à partir du téléphone ou de la tablette. Ce robot aspirateur, dont l’apparence est semblable à celle de son homologue conçu pour la maison, vient d’être mis sur le marché. 

Les visiteurs du Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe ont pu découvrir en primeur la semaine dernière l’objet développé aux Pays-Bas. 

Guillaume Peeters, représentant de la compagnie conceptrice Lely, répondait aux questions des curieux, pendant que le robot tournait en rond en aspirant une matière brune.  

« Le robot fonctionne grâce à une batterie électrique, et quand la batterie est faible, il va se recharger seul à la borne », expliquait-il. 

Dans une fosse à purin 

Jour et nuit, l’appareil se promène tranquillement dans l’étable et avale les excréments. Lorsqu’il est plein, il se dirige vers un système où il décharge son contenu.  

Celui-ci tombe dans une fosse située à l’extérieur de l’étable. Le fermier pourra ensuite en faire du fumier et l’étendre dans ses champs. 

La cohabitation avec les animaux se passe très bien, selon M. Peeters.  

« Les vaches s’habituent très rapidement à sa présence. C’est surprenant. Il faut dire qu’il est très silencieux, comme une voiture électrique », soutient-il. 

Depuis trois ans, environ 1000 robots ont été installés dans des fermes en Europe, et aucun accident avec le bétail n’a été rapporté, affirme le représentant.  

Entre 40 000 et 45 000$ 

Vendue en un seul modèle, la machine suffit à nettoyer les excréments de 100 vaches et coûte entre 40 000 et 45 000 $.  

En plus d’être économique en énergie, l’aspirateur nécessite très peu d’entretien, puisqu’il est parfaitement autonome.  

Contrairement aux autres systèmes de ramassage d’excréments mécaniques, aucun grattage manuel n’est nécessaire, et il ne forme pas des tas de lisier sur le sol, dans lesquels les vaches finissent par marcher.  

Il permet ainsi de garder les pattes des animaux propres, évitant des maladies. 

La durée de vie du robot est de plus de dix ans, selon la compagnie Lely.