/news/law

L’accusé avait pris la fuite en Inde

Claudia Berthiaume | Journal de Montréal

Un camionneur accusé d’avoir fui la scène d’une collision, qui a tué un jeune Mexicain en visite sur la Rive-Sud et blessé trois membres de sa famille, se serait empressé de sauter dans un avion pour l’Inde moins de 24 heures après l’impact fatal.  

Harmandeep Singh était déjà à plus de 12 000 kilomètres de Montréal lorsque les policiers de la Sûreté du Québec ont réussi à l’identifier, à l’été 2017.  

L’homme aujourd’hui âgé de 25 ans était recherché à la suite d’une violente collision survenue le 3 août, vers 1 h, sur l’autoroute 30 est, à Brossard.  

Son procès pour délit de fuite ayant causé la mort et des lésions s’est ouvert hier, au palais de justice de Longueuil, devant la juge Dannie Leblanc.  

L’impact d’une rare intensité entre un semi-remorque et une Chevrolet Cavalier a été filmé par des caméras de surveillance du ministère des Transports.  

Sur la vidéo, on voit un poids lourd blanc de marque Volvo emboutir de plein fouet l’arrière d’une voiture rouge.  

« Boule de feu »  

Une infirmière de l’hôpital Charles-Le Moyne, à Longueuil, circulait dans la direction opposée lorsque l’impact fatal s’est produit.  

« J’ai vu comme une boule de feu et une auto partir en tête à queue. Puis, j’ai vu un 18 roues qui continuait son chemin », a relaté Stéphanie Benjamin à la cour.  

La voiture a été propulsée sur un lampadaire près de la voie rapide, qui est ensuite tombé sur le côté gauche du véhicule. Assis derrière le conducteur, Rodrigo Ariel Garcia Ramos, 21 ans, n’a eu aucune chance.   

Le haut de son corps inerte s’était affaissé sur les genoux de son frère Saul, à l’arrivée des premiers bons samaritains.   

La mère des garçons, Paula Sandra Ramos, et le conjoint de celle-ci, Tulio Galindo, étaient tous deux mal en point à l’avant du véhicule.   

La famille mexicaine était en visite chez la sœur de M. Galindo, à Chambly.  

Aucun des témoins entendus à la cour hier n’a vu l’accusé sur la scène de la collision.  

Il aurait pris la fuite après avoir embouti l’arrière d’une Chevrolet Cavalier rouge, tuant un jeune de 21 ans et blessant trois autres personnes.

Photo d'archives

Il aurait pris la fuite après avoir embouti l’arrière d’une Chevrolet Cavalier rouge, tuant un jeune de 21 ans et blessant trois autres personnes.

« Frappé une roche »  

Deux heures après l’impact, Singh aurait appelé le répartiteur de sa compagnie de transport pour lui faire part d’un bris sur le camion, sans jamais faire mention d’un accident.  

Plus tard dans la journée, le camionneur ontarien aurait dit à un second répartiteur avoir « frappé une roche » et que le parechoc avant et le radiateur devaient être réparés.   

Le camion de la compagnie Trans-Expert a finalement été laissé dans un stationnement, à Montréal.  

Le semi-remorque a été retrouvé le lendemain dans un stationnement de Montréal

Photo d'archives

Le semi-remorque a été retrouvé le lendemain dans un stationnement de Montréal

Maman malade  

Singh aurait par la suite téléphoné à son frère pour que celui-ci vienne le récupérer dans une station-service en bordure de l’autoroute 401, en Ontario.   

Il aurait aussi demandé à son cadet de lui acheter un billet d’avion aller simple pour l’Inde partant le jour même ou le lendemain, affirmant que leur mère « n’allait pas bien ».  

À 22 h, le 3 août 2017, l’accusé s’envolait de l’aéroport Pearson de Toronto. Il n’est revenu que cinq mois plus tard, pour se faire passer les menottes par les policiers.  


► Le procès se poursuit aujourd’hui.