/regional/montreal/montreal

L'automobile, reine du Grand Montréal

Guillaume Pelletier et Camille Dauphinais Pelletier | Agence QMI

GEN-VOIE RESERVEE-STM-PAPINEAU-AUTOBUS

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

L’automobile continue d’être reine dans la Grande région de Montréal alors que le parc de véhicules augmente et que de plus en plus de gens s’installent sur les Couronnes.  

La plus récente Enquête Origine-Destination, qui sera dévoilée mardi par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), fait état d’un mince recul de 1 % de l’utilisation de l’automobile lors de l’heure de pointe matinale au cours des cinq dernières années.  

Or, il n’y a que sur l’île de Montréal et à Longueuil que l’utilisation de l’automobile diminue réellement, peut-on observer dans le document qui a été brièvement accessible sur le site de l’ARTM lundi.  

À Laval et sur les Couronnes Nord et Sud, les travailleurs parcourent les nombreux kilomètres qui les séparent du bureau en voiture, alors qu’on observe une augmentation de ces déplacements de 1%. La tendance n’est pas anodine, puisque l’étalement urbain gagne du terrain et que c’est dans ces secteurs qu’on observe la plus forte croissance démographique (4 % et 5 %), plus du double qu’à Montréal (2 %).  

Championne  

Dans le Grand Montréal, la voiture reste incontestablement le mode de transport le plus populaire, alors qu’elle est utilisée pour 68 % des déplacements matinaux. Ce taux est légèrement plus faible qu’il y a cinq ans, mais plus élevé qu’en 2008, alors que l’utilisation de l’auto avait atteint un creux, à 66 %.  

Le parc automobile augmente plus rapidement que le nombre de ménages, et compte maintenant 2,6 millions de véhicules.  

Même sur l’île de Montréal, sillonnée d’autobus et de lignes de métro, le cap symbolique d’une voiture par ménage atteint en 2013 vient d’être légèrement dépassé. Sur les Couronnes, on parle plutôt de 1,79 véhicule par ménage.  

Les plus jeunes ne semblent pas prêts à délaisser leurs voitures: les 20 à 44 ans, parmi lesquels on retrouve une bonne proportion de milléniaux, représentent 44 % des utilisateurs d’automobile, alors qu’ils ne constituent que 42 % de la population.  

Ils sont d’ailleurs très peu à faire du covoiturage, les champions dans ce secteur étant incontestablement les 19 ans et moins (68 % de tous les passagers).  

L'Enquête Origine-Destination est menée tous les cinq ans pour dresser un portrait des habitudes de déplacement de la population du Grand Montréal pour planifier les grands projets de transport. Celle-ci a été complétée auprès d’environ 170 000 personnes entre le 2 octobre et le 22 décembre 2018.  

- Avec la collaboration de Dominique Cambron-Goulet, 24 Heures