/finance

Le lancement de Crave en français entraîne la fin de Super Écran Go

Agence QMI

STOCKQMI-QUEBECOR

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Le lancement par Bell Média du service Crave bilingue, qui sera offert en français dès le 28 janvier, entraîne la fin de l'application Super Écran Go, une décision vilipendée par Vidéotron.  

Mardi soir, Vidéotron a dénoncé une «manœuvre anticoncurrentielle» de Bell Média, en plus d'accuser le géant des télécommunications «d'abuser de sa position dominante sur le marché afin de désavantager son principal concurrent».  

En raison du lancement de Crave dans les deux langues officielles, les abonnés de Vidéotron, mais aussi d'autres services de câblodistribution, ne pourront plus accéder à l'application sur demande Super Écran GO, où ils pouvaient commander des films. Seules les chaines classiques de Super Écran, qui diffusent des films en continu, demeurent accessibles.  

Bell Média a cependant expliqué qu'une nouvelle version de son application Super Écran est disponible. «Des distributeurs du Québec - incluant Cogeco, Telus, Bell Télé et plusieurs autres - ont déjà accepté d’offrir le nouveau Crave bilingue incluant le nouveau produit Super Écran. Le produit a également été rendu disponible pour Vidéotron, mais ils ont choisi de ne pas l'offrir à leurs abonnés», a expliqué un porte-parole, Patrick Tremblay.  

Le service de télé sur demande Crave est offert au coût de 9,99 $ par mois, ce qui donne accès à plusieurs dizaines de séries, incluant du contenu original et des productions étrangères. Il est possible d'ajouter un autre montant de 9,99 $ pour avoir accès au catalogue complet des films disponibles sur Super Écran.