/news/society

Le Québec doit-il craindre le nouveau virus?

TVA Nouvelles

Il y a un premier cas aux États-Unis de ce mystérieux virus qui a fait six morts et infecté plus de 300 personnes en Asie. Le Québec est-il prêt à l’affronter?   

• À lire aussi: Québec se dit prêt à affronter le coronavirus  

• À lire aussi: Un premier cas du mystérieux virus aux États-Unis  

• À lire aussi: Contrôles renforcés face au mystérieux virus  

«La Santé publique a fait le travail dans les derniers jours, tous les départements d’urgence, tous les médecins d’urgence ont reçu des missives», explique le Dr Gilbert Boucher, président de l'Association des spécialistes en médecine d'urgence du Québec.   

«Les protocoles de triage ont été mis à jour pour qu’on puisse les isoler rapidement et protéger le personnel soignant», ajoute-t-il.   

Le Dr Boucher fait le parallèle avec un virus provenant de l’Asie qui a fait craindre les autorités en 2015 et 2016.    

«La Santé publique a réactivé ces protocoles. La plupart des urgences, d’ici la fin de la semaine, devraient être complètement effectives», dit-il.   

Un patient présentant des symptômes grippaux devra répondre à une série de questions, dans les premières minutes suivant son arrivée à l’urgence.    

«Est-ce que vous avez de la fièvre et de la toux? Est-ce que vous avez voyagé à l’extérieur du Canada, États-Unis, Europe? Avez-vous été en Chine ou à Singapour? Là, on passe à la dernière question, avez-vous des symptômes respiratoires? Si vous dites oui, on vous prend du triage, on va vous isoler», précise le Dr Boucher.    

Selon lui, le principal problème auquel il faudra faire face c’est la congestion des urgences. Il risque d’être difficile de placer les patients possiblement infectés par ce virus en isolement. 

Dans la même catégorie