/news/currentevents

Deux motoneiges trouvées au fond de l'eau

TVA Nouvelles et AFP

Deux motoneiges ont été retrouvées dans l’eau dans le cadre des recherches pour localiser les cinq touristes français disparus depuis mardi soir au Lac-Saint-Jean.       

À LIRE ÉGALEMENT: 

Un hélicoptère de la SQ s'écrase sur le site des recherches  

La motoneige, une activité sécuritaire pour les touristes  

«Se promener hors des sentiers, c’est de la témérité»  

La découverte a été faite dans l'embouchure de la rivière Grande Décharge en fin d'après-midi. Les engins se trouvaient toujours au fond de l'eau en soirée et devraient être extirpés jeudi.        

D'importantes recherches, avec l'aide de plongeurs et de deux hélicoptères, ont été menées toute la journée.     

 

 

Elles devraient se poursuivre toute la nuit, a précisé Béatrice D'Orsainville, porte-parole de la Sûreté du Québec.     

Seules les recherches sous-marine et par hélicoptère seront suspendues dans la soirée et reprendront jeudi.     

Un mort et cinq disparus     

La randonnée a tourné au drame pour le groupe de huit touristes français ainsi que leur guide qui se trouvaient dans un secteur non balisé de Saint-Henri-de-Taillon, au Lac-Saint-Jean.                   

Le guide du groupe, un Montréalais de 42 ans, Benoit Lespérance, est tombé à l'eau lorsque la glace a cédé sous le poids des motoneiges et cinq des huit touristes sont portés disparus.                     

L'accident, l'un des pires du genre au Québec, est survenu mardi en début de soirée lors d'une excursion en motoneige avec un guide et huit touristes français, qui ont quitté les sentiers balisés pour une raison encore inconnue.             

D'importantes recherches, menées avec l'aide de plongeurs et de deux hélicoptères, ont été menées toute la journée de mercredi dans le secteur de la ville d'Alma, à l'est du lac Saint-Jean, où s'est déroulé l'accident, a expliqué un porte-parole de la police, Hugues Beaulieu.             

  

  

En début d'après-midi, l'un des hélicoptères de la police s'est écrasé sur le lac glacé. Le pilote, blessé, a été hospitalisé, mais ses jours ne sont pas en danger, selon la police.            

Les recherches avaient commencé mardi soir après que trois des touristes du groupe avaient donné l'alerte: l'un d'eux venait de tomber à l'eau.             

Son engin avait percé la glace alors que le groupe traversait une zone «hors piste» sur une rivière partant du lac Saint-Jean, à environ 225 km au nord de la ville de Québec.            

Ils ont été hospitalisés à Alma pour des blessures légères.                    

De l'Est de la France            

«Trois Français, secourus, ont été pris en charge et cinq autres sont toujours activement recherchés», a confirmé dans un communiqué le ministère français des Affaires étrangères.             

Selon la chaîne France 3 Grand Est, ils sont originaires du département du Haut-Rhin, dans l'Est de la France. Les cinq touristes portés disparus, âgés de 24 à 58 ans, sont quant à eux Alsaciens ou Vosgiens, rapporte la chaîne.            

Les touristes et leur guide avaient loué leurs engins à Saint-Michel-des-Saints, dans Lanaudière, située à près de 300 km au sud-ouest du lac St-Jean par les sentiers de motoneige, selon les médias canadiens.                    

Le porte-parole de la Sûreté du Québec n'a pas écarté la possibilité que les cinq touristes disparus aient pu trouver refuge dans un chalet pendant la nuit, même si cette hypothèse est «assez improbable» selon lui.            

Les circonstances exactes de l'accident, survenu de nuit par temps sec, n'avaient toujours pas été éclaircies mercredi.            

«Ce secteur ne faisait pas partie d’un sentier balisé, ils étaient en hors-piste», a expliqué le porte-parole.             

Alors que la glace du lac Saint-Jean mesure plusieurs dizaines de centimètres d'épaisseur en cette période de l'année, elle était beaucoup plus fine à la source de la rivière Saguenay où s'est produit l'accident.            

Rapidement appelées en renfort peu après l'alerte des touristes français, la police et l'armée ont retrouvé le guide de l'expédition, un Québécois de 42 ans qui était lui aussi tombé dans l'eau. L'homme est mort dans la nuit à l'hôpital.             

Le groupe était parti de Saint-Michel-des-Saints, dans Lanaudière, en début de semaine. Le guide avait déjà fait quelques randonnées au Saguenay-Lac-Saint-Jean.         

2,4 km des sentiers balisés                 

Selon Gaston Fortin, un motoneigiste expérimenté de la région, l’accident s’est produit à 2,4 kilomètres des sentiers balisés.                 

«Tout le monde qui connait le secteur évite cet endroit, car c’est l’embouchure de la rivière Grande-Décharge et ça ne gèle pas», soutient M. Fortin.