/news/currentevents

Déjà traqué par «J.E», un présumé pédophile arrêté à Longueuil

TVA Nouvelles

Ahcene Ramdane Pacha, qui avait fait l’objet d’un reportage de J.E alors qu’il était propriétaire d'un édifice dans lequel il y avait une garderie, a été arrêté lundi soir, dans l’arrondissement Saint-Hubert à Longueuil.         

À LIRE AUSSI: Un loup dans la garderie?  

Une plainte à l’endroit du suspect de 54 ans a été formellement déposée dans les derniers jours au département des enquêtes du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) pour des infractions d’ordre sexuel à l’endroit d’un mineur de moins de 16 ans.         

«La victime est quelqu’un qu’il connaissait, pas nécessairement un membre de sa famille», nuance François Boucher, porte-parole du SPAL.  

Depuis la médiatisation de cette arrestation, deux appels sont entrés au SPAL concernant de potentielles nouvelles victimes.  

Ramdane Pacha, qui utilise aussi le nom Bruno Pacha, a comparu hier après-midi au palais de justice de Longueuil.         

  

Garderie de sa soeur     

Ramdane Pacha a plaidé coupable en 2001 à des accusations de possession et distribution de pornographie juvénile pour lesquelles il avait obtenu un pardon judiciaire.         

En 2014, l’homme avait fait l’objet d’un reportage de J.E alors qu’il était propriétaire d'un édifice dans lequel sa soeur opérait une garderie.         

Rien, aucune loi, aucun règlement ne l'empêchait de s’y trouver puisqu’il s’agissait d’une garderie privée, en milieu familial, et non pas une garderie ou un CPE régi par le gouvernement. En voyant la caméra de J.E, Ramdane Pacha avait fui en courant.         

Comportement problématique         

Selon le SPAL, des éléments d’enquête «portent à croire que le suspect a un comportement problématique depuis plusieurs années».          

Le SPAL croit qu’Ahcene Ramdane Pacha pourrait avoir fait d’autres victimes et demande à toute personne qui aurait été en contact avec lui ou qui aurait été témoin de quoi que ce soit de communiquer avec elle au (450) 463-7211.   

Toutes les informations seront transmises et traitées de façon confidentielle par l’enquêteur au dossier.