/regional/montreal/montreal

Devant les tribunaux pour un terrain de balle-molle

Yves Poirier | TVA Nouvelles

La bataille pour forcer la Ville de Montréal à reconstruire un terrain nord de balle-molle au parc Jeanne-Mance sur le Plateau-Mont-Royal s’est transporté devant les tribunaux cette semaine. 

• À lire aussi: Rassemblés pour le baseball au parc Jeanne-Mance 

Des opposants à l’élimination de cette surface de jeu sont réunis au Palais de justice de Montréal pour forcer l’administration Plante à rétablir le terrain nord qui avait démantelé à la suite de travaux de rénovation de courts de tennis adjacents. 

«La décision initiale de le détruire était illégale et on veut que l’erreur soit corrigée. Il n’y a pas eu de consultation avant la décision. La Ville met de l’avant qu’elle est en consultation en ce moment, mais ça n’explique pas le fait qu’ils ont pris la décision avant même que le processus soit terminé», explique Marie-Claude Lacerte porte-parole du groupe du requérants.  

En plus de déplorer l’absence de consultation, ceux qui tiennent à ce terrain de balle-molle soulignent qu’il s’agit d’un «patrimoine culturel historique où les Montréalais de tous les milieux ont joué à la balle-molle pendant plus d’un siècle.» 

 Ils mentionnent en outre dans leur poursuite que l’endroit fait partie du Site du patrimoine du Mont-Royal et qu’il a donc été démantelé sans les autorisations nécessaires requises par ce statut. 

Ils croient donc que la Cour supérieure a le pouvoir de forcer la Ville à remettre le terrain comme avant, puisqu’il s’agit d’une décision «déraisonnable» qui viole les droits à un processus équitable des plaignants. 

Rappelons que la Ville avait qualifié cet endroit de dangereux pour la pratique de la balle-molle. Une personne avait été blessée par une balle en 2016. Maintenant au courant des dangers, la Ville dit qu’elle s’exposait à des poursuites civiles si un autre incident survenait. 

Dans la même catégorie