/news/law

Le procès du massothérapeute Patrick Chénard s'étire

Katia Laflamme | TVA Nouvelles

Le procès du massothérapeute rimouskois Patrick Chénard traîne en longueur.

• À lire aussi: Le procès d'un massothérapeute se poursuit à Rimouski

• À lire aussi: Procès d’un massothérapeute accusé d'agressions sexuelles

Après deux semaines et demie d'audience, la Couronne vient de compléter sa preuve.

L'avocat de la défense a fait savoir qu'il compte faire entendre quelques témoins, incluant l'accusé, et estime qu'une semaine d'audience sera nécessaire pour présenter sa preuve.

Entre-temps, le juge doit statuer s’il accepte d'admettre la preuve de faits similaires au dossier.

La Couronne soutient qu’il y a des similitudes frappantes dans les gestes commis par l’accusé. Il parle même d’une signature ou d’une carte de visite.

La défense avoue qu’il y a des similitudes dans certains témoignages, mais croit qu’on doit faire une différence entre les présumées victimes.

Certaines ont reçu des traitements thérapeutiques nécessitant des manipulations différentes que les plaignantes, qui ont reçu des massages suédois.

On saura vendredi matin quand le procès devrait reprendre.

Dans la même catégorie