/news/currentevents

Les règles ne font pas tout, dit Bertrand Godin

TVA Nouvelles

L’accident impliquant plusieurs motoneigistes au Lac-Saint-Jean soulève son lot de questions, surtout sur les règles entourant ce loisir. 

• À lire aussi: Deux motoneiges trouvées au fond de l'eau

• À lire aussi: La motoneige, une activité sécuritaire pour les touristes

• À lire aussi: Motoneigistes disparus: Québec s’apprêtait à dévoiler un nouvel encadrement

Pour Bertrand Godin, porte-parole de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, croit qu’implanter des réglementations est une chose, mais s’assurer qu’elles soient respectées est toute autre chose, croit Bertrand Godin. 

«On a beau mettre de la réglementation, ce n’est pas juste ça qui va faire foi de sécurité», a-t-il affirmé en entrevue avec Julie Marcoux à LCN Maintenant.

Selon lui, il est important de rester sur les sentiers balisés. «Du moment où on sort, il peut y avoir une souche, une roche, toute sorte d’éléments et on ne peut pas prendre ce risque», ajoute-t-il.

M. Godin reconnait qu’il peut être tentant de prendre des raccourcis, particulièrement lorsqu’arrive la fin de la journée.

«Il y a du facteur humain là-dedans. C’est la méconnaissance de l’environnement mélangé au fait de se dire, on a hâte d’arriver, je suis fatigué, j’ai faim», exemplifie-t-il.

Il recommande de laisser le hors-piste aux professionnels qui vont encadrer et s’assurer du bon déroulement de l’activité.

Dans la même catégorie