/finance

RE/MAX Québec pourrait se lancer dans le courtage hypothécaire

Agence QMI

EDM-BVJ-BIGVALLEYJAMBOREE

Ian Kucerak/Edmonton Sun

RE/MAX Québec n’écarte pas la possibilité de se doter de son propre service de courtage hypothécaire alors que l’Autorité des marchés financiers (AMF) va, à compter du 1er mai prochain, encadrer cette discipline afin de mieux répondre aux besoins des acheteurs.

«RE/MAX Québec tient à réitérer que vu les courts délais dont elle dispose, elle n’a pas d’autres choix que d’étudier toutes les options qui s’offrent à elle dans ce dossier et qu’aucune décision n’a encore été prise», a indiqué une agence de relation publique employée par la bannière immobilière dans une déclaration relayée par courriel, mercredi.

Il a ainsi été impossible de s’entretenir avec Pierre Titley, président de RE/MAX Québec.

«En tant que chef de file du courtage immobilier au Québec, nous évaluons tous les scénarios potentiels qui découlent de cette loi, a-t-on poursuivi. Dans l’intervalle, nous sommes en discussions étroites avec nos différents partenaires.»

En ce moment, les institutions financières offrent des primes aux agences immobilières et à leurs courtiers qui leur recommandent des clients pour des hypothèques.

Plus de 1000 agences immobilières sont en exploitation à travers la Belle Province.

Selon le porte-parole de l’AMF Sylvain Théberge, «550 agences ont manifesté un intérêt» pour se doter de leur propre service de courtage hypothécaire.

«On verra au terme du processus ce que les entreprises vont faire», a-t-il dit en entrevue avec l’Agence QMI.

«On est d’avis que cet encadrement va servir les consommateurs, a ajouté M. Théberge. Les règles vont être plus claires, les gens vont avoir des recours s’ils ont des difficultés ou des plaintes. Pour nous, c’est le consommateur qui est le grand gagnant.»