/regional/montreal/montreal

Toujours peu de policiers provenant des minorités au sein du SPVM

Elsa Iskander | Agence QMI

GEN-VOITURE-SURETE-QUEBEC

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Seulement 13 % des policiers montréalais faisaient partie d’une minorité visible ou ethnique ou étaient Autochtones, en 2019, malgré les efforts de recrutement du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

L’an dernier près de 25 % des policiers embauchés appartenaient à l’une de ces catégories, soit une hausse de 13 % par rapport aux embauches de 2018.

Néanmoins, la représentativité n’est pas encore au rendez-vous, sachant qu’environ le tiers des Montréalais font partie d’une minorité visible, selon Statistique Canada.

Dans l’ensemble, 13 % des 4456 policiers s’identifiaient en 2019 comme minorité ou Autochtone, selon les données de la Ville de Montréal. Il s’agit d’une mince progression en cinq ans, puisqu'en 2014, ce taux s’établissait à 11,4 %.

Au total, on compte une cinquantaine de policiers issus d’une minorité et une quinzaine de policiers autochtones de plus qu’en 2014.

«Ce n’est pas un problème qu’on règle du jour au lendemain, donc il y a beaucoup de travail qui doit être fait et je crois qu’au cours des prochaines années on va être en mesure de voir les fruits de ce qu’on a semé depuis plusieurs mois, années», a commenté André Durocher, directeur des communications du SPVM, mardi, après la présentation du bilan de la Ville dans sa lutte au profilage racial et social.

Pour pouvoir embaucher des employés issus des minorités, «il faut également qu’ils appliquent chez nous», a indiqué l’inspecteur Durocher, ajoutant que le métier n’est pas très valorisé dans certaines communautés.

Caméras

Si un retour des caméras portatives chez les policiers n’est pas prévu de sitôt après le projet pilote peu concluant de 2016, Alex Norris, président de la Commission sur la sécurité publique et élu du parti de la mairesse Valérie Plante, ne ferme pas la porte à double tour.

«On est certainement intéressés par le potentiel qu’offre cette technologie pour mieux encadrer le travail des policiers et avoir des images de leurs interactions avec les citoyens. On demeure très ouverts à éventuellement adopter une technologie», a dit M. Norris.

Effectif policier

Minorités visibles

2019 : 359 personnes (8,1 %) ; 2014 : 310 personnes (6,9 %)

Minorités ethniques

2019 : 187 personnes (4,2 %) ; 2014 : 183 personnes (4,1 %)

Autochtones

2019 : 32 personnes (0,7 %) ; 2014 : 16 personnes (0,4 %)

Source: Ville de Montréal