/news/politics

Jean Charest a-t-il nui au PLQ?

TVA Nouvelles

«As-tu entendu parler de Mme Anglade et de M. Cusson depuis le jour de l’an», s’interroge Mario Dumont, illustrant le fait que la saga entourant Jean Charest et la course du Parti conservateur canadien a complètement éclipsé celle de son ex-parti au Québec. 

• À lire aussi: Le PLQ demande à l’UPAC de conclure l’enquête Mâchurer 

• À lire aussi: «Laissez les policiers travailler», disaient-ils... 

• À lire aussi: Jean Charest ne sera pas candidat à la direction du Parti conservateur 

«Il a nui involontairement. Ce n’est pas un blâme que je lui fais», avoue d’entrée de jeu l’animateur au sujet de l’ancien chef de parti. «Je suis convaincu que s’il y avait un sondage ce matin, le Parti libéral aurait perdu quelques plumes», ajoute-t-il toutefois. 

Selon lui, toute l’attention accaparée par l’ancien chef vient aussi nuire au PLQ à l’Assemblée nationale, alors que les trois partis d’opposition s’en donnent à cœur joie dans ce dossier. «Ils n’ont pas fini de se faire mettre ça sur le nez», juge-t-il. 

«Ça montre à quel point le leadership actuel a de la misère à s’affirmer. Ça fait plus que sept ans qu’il n’est plus chef! Il réapparaît quelques jours et c’est lui qui prend le plus de place », conclut l’animateur.

Dans la même catégorie