/news/culture

Maripier Morin envoie un mauvais message, selon Dutrizac

Agence QMI

L’animatrice Maripier Morin, qui a confié s’être sentie «gonflée» et «dégueu» lors d'une séance photo, envoie un mauvais message aux jeunes femmes, déplore Benoit Dutrizac. 

• À lire aussi: Maripier Morin se confie à propos de son obsession du corps parfait: «Je n’étais plus capable de m’aimer» 

«Mais de dire “je suis dégueu” parce que tu es gonflée, parce que tu as un peu trop de poids, c’est quoi le message qu’elle envoie aux adolescentes?», a-t-il regretté, jeudi matin, sur QUB radio. 

Dans un article publié jeudi matin dans le «Journal de Montréal», la populaire animatrice et comédienne s’est confiée sur son obsession du corps parfait. Elle a notamment raconté s’être sentie «dégeu» lorsqu’elle a posé en sous-vêtements pour la marque de lingerie Blush. 

«Vois-tu, la dernière fois que j’ai fait le "shoot" pour Blush, je ne m’étais pas entraînée et j’ai commencé mes règles, le matin même... J’étais gonflée de partout! Je me suis dit : "oh, mon Dieu, je suis dégueu!" Puis là, je me suis dit : "vraiment pas! Je ne suis pas dégueulasse!"», a-t-elle confié. 

«Il y a des femmes qui ont un surpoids et quand une femme comme Maripier Morin dit “je me sens dégueu”, c’est quoi le message qu’elle envoie aux femmes qui n’ont pas le temps de s’entraîner, qui ont une vraie vie et qui ont des enfants?», a-t-il poursuivi. 

«C’est tellement malhabile, c’est tellement maladroit», a soutenu l’animateur de l’émission du matin de QUB radio. 

«C’est un modèle pour les jeunes femmes, Maripier Morin, il faut qu’elle corrige ça», a-t-il insisté, invitant par ailleurs l’animatrice de Studio G à «un peu de délicatesse». 

Dans la même catégorie