/news/politics

Motoneige: Québec va exiger une formation des guides et touristes

Agence France-Presse

Le gouvernement a annoncé jeudi son intention de rendre obligatoire la formation des guides et des touristes conduisant des motoneiges, alors que cinq Français étaient toujours portés disparus après une excursion sur ce type d'engin qui a viré au drame.      

Cette mesure attendue depuis plusieurs semaines, revêt «un caractère délicat» après le «terrible» drame de mardi soir au Lac-Saint-Jean, a indiqué la ministre du Tourisme, Caroline Proulx.      

«Des leçons seront tirées et des actions seront entreprises pour prévenir de tels drames à l'avenir», a déclaré Mme Proulx lors d'une conférence de presse.      

Elle a notamment fait part de la «volonté» du gouvernement de «rendre obligatoire la formation des guides pour véhicules hors route et des touristes qui en font la location auprès d'une entreprise».      

De plus, «à compter d'aujourd'hui», les entreprises de tourisme de nature et d'aventure de la province devront détenir une accréditation axée sur la qualité et la sécurité afin d'être admissibles aux programmes d'aide financière du ministère du Tourisme.      

 

 

L'accident impliquant les touristes français s'est produit au confluent du lac Saint-Jean et d'une rivière lorsque la glace a cédé sous le poids de plusieurs engins.      

Le guide de l'excursion, un Montréalais de 42 ans, a été repêché mardi soir mais il est mort des suites de ses blessures. Trois autres Français, qui avaient donné l'alerte, ont été brièvement hospitalisés pour des engelures et un choc nerveux.      

De nombreux experts interrogés par les médias se sont demandés pourquoi ce guide a entraîné le groupe dans une zone dangereuse, loin des sentiers balisés.      

Deux motoneiges, très probablement celles utilisées par le groupe de huit touristes originaires de l'Est de la France et leur guide, avaient été retrouvées mercredi en fin de journée au fond du lac Saint-Jean, dans la zone non balisée où a eu lieu l'accident. Mais cinq touristes français qui participaient à cette expédition, manquaient toujours à l'appel jeudi matin.      

Le Québec, avec quelque 33.000 km de sentiers balisés dans des décors de carte postale, est particulièrement prisé des amateurs de motoneige, notamment des touristes étrangers.      

Chaque année, cette pratique fait toutefois une vingtaine de morts en moyenne dans cette seule province.

Dans la même catégorie