/news/politics

Un premier député québécois se range derrière Peter MacKay

Émilie Bergeron | Agence QMI

Darren Makowichuk/Calgary Sun/ QMI Agency

Un premier député conservateur du Québec, Pierre Paul-Hus, appuie publiquement Peter MacKay dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC). 

«Je suis d'accord avec sa vision du Canada et nous avons plusieurs intérêts communs comme les affaires étrangères et la défense», a soutenu l’élu de la région de Québec sur Twitter, jeudi. 

 

 

M. MacKay, qui donnera le coup d’envoi à sa campagne samedi en Nouvelle-Écosse, recevra sans doute l’appui d’un deuxième député québécois dans les prochains jours. Le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, songe à se ranger derrière sa candidature. 

Durant la précédente course à la direction du PCC, en 2017, les députés Paul-Hus et Berthold avaient appuyé le chef sortant Andrew Scheer. 

Peter MacKay a été le dernier chef du Parti progressiste-conservateur et a orchestré la fusion de la formation politique avec l’Alliance canadienne pour créer l’actuel Parti conservateur. 

Sous l’ancien gouvernement de Stephen Harper, M. MacKay a été ministre de la Justice, des Affaires étrangères ainsi que de la Défense. 

L’appui confirmé de M. Paul-Hus à M. MacKay est le 10e à se manifester au sein du caucus conservateur. Ces marques de soutien publiques lui viennent notamment de l’Ontario, avec Dean Allison, mais aussi de la Colombie-Britannique, avec Ed Fast, et de l’Alberta, avec Blaine Calkins. 

Plus tôt cette semaine, l’ex-premier ministre du Québec Jean Charest a renoncé à se lancer dans la course à la chefferie du PCC après avoir mesuré ses appuis. 

Le prochain chef conservateur sera choisi le 27 juin prochain. Mis à part M. MacKay, les autres candidatures annoncées sont celles de la députée ontarienne Marilyn Gladu, de l'homme d'affaires torontois Bobby Singh et de l'ancien organisateur politique Richard Décarie. 

Le député de la région d'Ottawa Pierre Poilievre doit annoncer dimanche prochain qu'il fera aussi le saut. Son collègue Erin O'Toole devrait lui emboîter le pas. L'ex-chef par intérim du PCC Rona Ambrose a pour sa part décidé de ne pas se porter candidate. 

Avec Raymond Filion, TVA Nouvelles

Dans la même catégorie