/news/world

Insolites d'une Amérique en campagne: haches, curling ou planche à neige

Agence France-Presse

Un lancer de haches, le soutien d'un champion de curling et la promesse d'une sortie en planche à neige: voici la liste hebdomadaire de l'AFP des informations insolites d'une Amérique en campagne. 

Amy et le curling 

Le curling, très populaire dans le Minnesota et le Wisconsin, commence également à provoquer des passions dans l'Iowa, État crucial dans la course pour l'investiture démocrate.  

Si la sénatrice Elizabeth Warren peut se targuer du soutien de la championne de football Megan Rapinoe, la candidate modérée Amy Klobuchar a, elle, séduit une autre vedette sportive: Phill Drobnick. L'entraîneur de l'équipe américaine de curling, médaille d'or aux jeux Olympiques 2018, devait faire campagne pour elle lors d'une réunion publique au club de curling de Des Moines, la capitale de l'Iowa, vendredi. 

 

AFP

 

Pomme connectée 

Les sénateurs chargés de juger Donald Trump à son procès en destitution ont interdiction d'emporter avec eux dans l'hémicycle tout appareil électronique: tablettes, ordinateurs, téléphones portables... les élus sont obligés, durant toute la durée des débats, de déposer leurs mobiles - souvent des iPhone, produits du groupe Apple - dans des casiers. 

L'ex-candidat à la primaire démocrate Cory Booker a-t-il voulu plaisanter sur cette uniformité technologique? En tout cas, dans son compartiment a été retrouvé, au premier jour du procès... une vraie pomme. Apple, en anglais.  

Obama escalade la Trump Tower 

Donald Trump est focalisé sur sa campagne pour la présidentielle de novembre... mais n'en oublie pas de continuer à parler de celle de 2016.  

Dans un tweet qui n'a pas manqué de faire rire en direct le présentateur vedette de Fox News Sean Hannity, le président américain a publié un photomontage surprenant. Depuis l'extérieur d'un étage élevé de la Trump Tower de New York surplombant Central Park, l'ancien président Barack Obama, accroché à la vitre à l'aide d'une ventouse, observe avec des jumelles Donald Trump, tranquillement adossé à un mur à l'intérieur. 

 

 

L'image fait référence aux accusations - jamais prouvées - du milliardaire républicain selon lesquelles Barack Obama l'aurait espionné durant sa campagne en 2016.  

«Au chalet avec Tulsi» 

L'argent étant le nerf des campagnes, les candidats rivalisent d'astuce pour séduire les électeurs. Ainsi la représentante Tulsi Gabbard a lancé une cagnotte dont les gagnants auront le privilège d'une virée en snowboard avec l'ancienne militaire.  

 

 

Les mauvais skieurs pourront eux choisir un programme ainsi proposé: «Après ski with Tulsi in the lodge» (Au chalet avec Tulsi après le ski) 

Lancer de haches 

Comment évacuer la pression d'une campagne épuisante? L'entrepreneur et candidat à l'investiture démocrate Andrew Yang a ainsi semblé beaucoup apprécier l'activité proposée à Osage, dans l'État rural de l'Iowa: brandissant deux haches à la main, il a effectué une chorégraphie guerrière en fendant l'air avant de viser une cible géante... en plein dans le mille!  

 

 

Avec 4% dans les sondages, pas certain toutefois qu'il ait le même succès dans les urnes lors du premier scrutin des primaires le 3 février.