/news/politics

«L’homosexualité est un choix»: Manon Massé réagit aux propos de Richard Décarie

Myriam Lefebvre

Quebec Solidaire Manon Masse

Simon Clark/Agence QMI

La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a réagi vendredi aux propos tenus par le candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada Richard Décarie lors d'une entrevue télévisée, voulant que l’homosexualité soit un choix de vie. 

«Le seul choix que j’ai eu dans la vie, ce n’était pas d’être lesbienne ou pas, c’était de dire: "est-ce que je m’accepte tel que je suis ou pas", donc c’est insultant», a déclaré Manon Massé à QUB radio, en réponse à l’affirmation de l’ancien organisateur politique. 

En entretien avec Benoit Dutrizac, elle s’est dite choquée qu’un aspirant-chef de parti puisse avoir une telle réflexion en 2020. 

«Moi, comme lesbienne, comment je le reçois: "c’est un choix et tu n’as pas fait le bon choix". C’est ça que j’entends. [...] Est-ce qu’être hétérosexuel est un choix? Et est-ce que vous croyez que ça, c’est le bon choix?» a formulé la co-porte-parole de QS à l’endroit de M. Décarie. 

Manon Massé considère que son discours nourrit par ailleurs un préjugé laissant croire que si les personnes homosexuelles ou transsexuelles souhaitaient faire un autre choix, elles seraient «normales». 

Estimant que M. Décarie «n’est pas digne d’être à la tête d’un parti politique», Mme Massé s’est tout de même réjouie que les autres candidats à la chefferie du PCC se soient ralliés pour dénoncer ses propos. 

Un recul, selon Mme Massé 

Souhaitant modifier la loi afin de rendre le terme «mariage» exclusif aux mariages religieux et exclure les unions entre deux personnes de même sexe, en plus de s’opposer fermement à l’avortement qu’il ne considère pas comme un soin de santé, Richard Décarie, qui est le seul candidat québécois dans la course à la succession d'Andrew Scheer, fait énormément réagir. 

«Ça nous maintient dans un autre siècle», a pour sa part jugé Manon Massé.

Dans la même catégorie