/news/society

«J.E»: Une nouvelle vie pour la petite Ophélia

TVA Nouvelles

La dernière enquête de «J.E» s’intéressait à la provenance des chiens des Québécois et plus spécifiquement, les usines à chiots qui prolifèrent sur le territoire, véritable fléau en matière de cruauté animale.   

 • À lire aussi: «J.E» | Savez-vous vraiment d’où provient votre chien?  

• À lire aussi: Deux fois plus cher pour un chiot à la SPA-Mauricie  

Le reportage a mis en lumière les conditions de vie difficiles des bêtes dans les chenils et le manque de transparence de certains producteurs.   

Heureusement, certaines histoires se terminent bien, comme celles de la chienne Ophélia, tristement célèbre malgré elle.    

  

  

La petite chienne a servi à la reproduction intensive dans une usine à chiots, comme l’a expliqué les journalistes de «J.E»; une situation vécue par bon nombre de chiens pour approvisionner les chenils.   

La SPA de Beauce-Etchemin a finalement décidé d’acheter l’animal et ainsi, l’extirper de cet environnement violent.    

Depuis la diffusion de «J.E» le 23 janvier, des centaines de personnes ont écrit à l’équipe d’enquête de TVA pour pouvoir adopter Ophélia, mais comme il s’est écoulé 3 mois depuis le tournage de l’émission, le chien a déjà trouvé preneur.   

  

  

C’est Pier-Olivier Larivière, un des employés de la SPA de Beauce-Etchemin, qui a décidé d’adopter le chien pour lui donner une seconde vie.    

«Je voyais qu’elle avait un gros manque et je me suis dit que j’avais sûrement quelque chose à lui apporter. Avec nous à la maison elle est très enjouée, la queue dans les airs, en train de courir. Elle joue toujours avec mon autre chien, ils dorment collés» mentionne le jeune homme à la caméra de TVA Nouvelles.   

La SPA a également sauvé un autre chien, le mâle reproducteur d’Ophélia, Friends.   

  

  

Le petit chien est toujours en attente de trouver une famille.   

«Psychologiquement, ils réapprennent à faire confiance à l’humain. (...) Ce qu’on souhaite, c’est trouver une personne qui va avoir l’amour, la patience et le temps pour lui réapprendre à faire confiance», affirme Brigit Hamel, directrice générale de la SPA Beauce-Etchemin.    

Ludivine Reding, comédienne et ambassadrice de SPA Beauce-Etchemin, en a profité pour aller rendre visite à Friends, qui a semblé apprécier sa présence.