/news/society

La Sûreté du Québec en mode prévention sur les sentiers

TVA Nouvelles

Dans la foulée de la tragédie en motoneige au Lac-Saint-Jean, la Sûreté du Québec (SQ) se fait particulièrement présente sur les sentiers de la province. 

Depuis le début de l’hiver, les patrouilleurs répètent le même message : prudence. L’opération «Visibilité accrue» de la SQ rappelle d’ailleurs les règles de base en motoneige.  

• À lire aussi: Lac-Saint-Jean: une attente «insupportable» en France 

• À lire aussi: L’identité des cinq touristes disparus révélée 

• À lire aussi: «Il savait qu'il y avait un danger à cet endroit» 

La vitesse maximum dans les sentiers est de 70 km/h et vaut mieux de ne pas s’aventurer hors des sentiers, énumère le sergent Jean-François Villemure, porte-parole de la Sûreté du Québec. L’essentiel est d’être vu et d’être entendu quand on traverse la voie publique. Et, rappelle le sergent, l’alcool et la drogue au volant sont bien entendu interdits, comme dans le cas d’une voiture.   

«C’est par ces conseils de sécurité là qu’on espère améliorer le bilan», ajoute le porte-parole.  

Les motoneigistes rencontrés sur place se font attentifs. «C’est une journée de plaisir, pas pour avoir une catastrophe», témoigne l’un d’entre eux.  

La Semaine internationale de la sécurité à motoneige, du 18 au 26 janvier 2020, est particulièrement difficile cette année. Deux motoneigistes ont perdu la vie et quatre autres, qui prenaient tous part à la même expédition au Saguenay-Lac-Saint-Jean, sont toujours disparus.  

Dans la même catégorie