/finance

Des navettes à 3 M$ pour les contribuables montréalais

TVA Nouvelles

L’interruption de service sur la ligne de train de banlieue Montréal-Deux-Montagnes en raison des travaux du Réseau express métropolitain (REM) coûtera cher aux contribuables.  

• À lire aussi: Ligne Deux-Montagnes: les utilisateurs délaissent le train  

TVA Nouvelles a obtenu le contrat de location des autocars qui serviront à assurer la liaison entre la gare de Deux-Montagnes jusqu’au métro Côte-Vertu pendant trois mois, une dépense qui s’élève à un peu plus de 3 millions $.  

«Ça nous donnait un peu plus de flexibilité opérationnelle et ça a rendu les choses un peu plus simples du côté de la planification. C’est notre travail de planifier en conséquence, on a pu se réorganiser et maintenant il n’y a pas de problème. On a nos véhicules, on a nos chauffeurs, tout va être prêt pour le 30 mars» a pour sa part indiqué le porte-parole de la Société de transport de Montréal (STM), Philippe Déry.  

Francis Millaire du Comité des usagers de la ligne Deux-Montagnes croit quant à lui que cette nouvelle dépense reflète «l’improvisation qui se perpétue dans ce dossier». Selon lui, la STM aurait tout simplement dû attendre la livraison d’autobus déjà commandés par la Ville de Montréal.  

Au mois de décembre, la STM avait demandé à ses chauffeurs d’assouplir la convention collective et de mettre en place certaines mesures facilitatrices. Le syndicat s’y était catégoriquement opposé.  

TVA Nouvelles a su qu’une entente a finalement été trouvée au cours des derniers jours, faisant ainsi respecter la convention collective de la STM.  

Une formation au coût de 86 000 $ sera offerte aux 25 chauffeurs qui assureront les navettes, de la compagnie Galland.  

Le trajet d’autocar sera offert 7 jours sur 7 pour une période de trois mois à partir du 30 mars, et ce, jusqu’à la fin du mois de juin.