/finance

Que faut-il vérifier à l’achat d’un condo?

TVA Nouvelles

Seriez-vous tenté par l’achat d’un condo? Le processus est enivrant, mais cela ne se fait pas sans un minimum de précautions. Ghislain Larochelle, chroniqueur en immobilier, dévoile ses conseils pour les personnes qui envisagent l’achat d’une copropriété. 

Selon l’expert, la première chose à faire, c’est de bien connaitre la différence entre une maison et une copropriété. « Trop de gens achètent un condo sans savoir quelles sont les implications, » déplore-t-il. 

Si le processus d’achat demeure le même, c’est au niveau de la gestion après acquisition qu’il y a des différences. Dans le cas d’une maison, vous êtes le seul propriétaire et avez par conséquent entièrement le contrôle de votre demeure. En contrepartie, vous devez assumer l’entièreté des dépenses. Dans le cas d’un condo, les frais de copropriété et les dépenses communes sont gérés par un conseil d’administration élu par tous les copropriétaires. 

Les points à surveiller

Ghislain Larochelle affirme qu’il y a quatre principaux points à surveiller avant d’acheter un condo. 

1. Regardez le fonds de prévoyance.

Y a-t-il assez d’argent mis de côté par le syndicat de copropriété pour couvrir les éventuels travaux d’entretien et de réfaction ? 

2. Évaluez le montant des frais de copropriété mensuels.

Sont-ils suffisamment élevés pour garnir le fonds de prévoyance ? Le vendeur est-il en retard ? Pourrait-il éventuellement y avoir des cotisations spéciales?

3. Soyez sûr de bien comprendre les frais qui sont à la charge du syndicat et ceux qui sont à la charge du propriétaire. 

Par exemple, dans le cas de maisons en copropriété, les services de déneigement et de tonte de pelouse pourraient être la responsabilité du syndicat, alors que la réfection de la toiture pourrait revenir à chaque copropriétaire. 

4. Tenez compte des règlements particuliers à la copropriété, normalement indiqués dans la déclaration de copropriété. 

En plus de ce document, Ghislain Larochelle suggère de vérifier les deux derniers procès-verbaux des assemblées générales de la copropriété. 

Changements à venir dans la copropriété

Selon notre chroniqueur, l’arrivée du projet de loi 16, entrée en vigueur le 10 janvier dernier, vient serrer la vis aux finances et à la gestion des copropriétés. 

« Mais cela prendra encore un certain temps, puisque les syndicats disposent de 10 ans pour mettre à jour leurs finances. Il faut donc demeurer vigilant », tempère-t-il toutefois.

Comment faire les vérifications

Il est d’abord important de bien vérifier la documentation de la copropriété par un expert, tel qu’un courtier immobilier, un comptable, un avocat ou même un ingénieur. 

Cette documentation inclut notamment la déclaration de propriété ainsi que les derniers procès-verbaux des assemblées générales annuelles de la copropriété. Ghislain Larochelle recommande également de prendre connaissance de ce qui est couvert par l’assurance du syndicat des copropriétaires. 

Il insiste de plus sur l’importance de l’inspection préachat, qui est, selon lui, essentielle. « C’est important de faire inspecter non seulement l’unité qui vous intéresse, mais aussi les aires communes, » précise-t-il. 

Le chiffre de la semaine

300 $

C’est la hausse maximale annuelle estimée des frais de copropriété par le gouvernement du Québec, avec l’entrée en vigueur de la Loi 16. 

Dans la même catégorie