/news/currentevents

Une septième motoneige retrouvée au fond de l'eau

Agence France-Presse

Des plongeurs ont localisé dimanche la 7e et dernière motoneige des touristes Français tombés dans les eaux glacées du lac Saint-Jean et les recherches se poursuivaient pour retrouver les quatre motoneigistes toujours portés disparus. 

• À lire aussi: Les difficiles recherches pour retrouver les corps des touristes français 

• À lire aussi: Lac-Saint-Jean: une attente «insupportable» en France 

• À lire aussi: Drame au Lac Saint-Jean: deux enfants à naître sans papa 

«On a retrouvé la 7e motoneige, elle était dans le secteur des 6 autres motoneiges» retrouvées la semaine dernière à l'embouchure du lac Saint-Jean et de la rivière Grande Décharge, a indiqué le porte-parole de la Sûreté du Québec Hugues Beaulieu. 

«Cela vient clore le dossier motoneige. Cela ne change pas notre stratégie, mais ça montre qu'elle est efficace, même si la priorité n'est pas la récupération de ces motoneiges mais bien la découverte des personnes disparues», a ajouté le porte-parole. 

La SQ avait révélé samedi que la dépouille d'un des motoneigistes retrouvée la veille était celle de Gilles Claude, 58 ans. 

Son corps avait été repêché «à plus de deux kilomètres des points initiaux de recherche dans la rivière Grande décharge», à l'embouchure du lac Saint-Jean où s'est produit l'accident, ce qui a amené la police à élargir son périmètre de recherches. 

Celles-ci se poursuivaient dimanche pour la cinquième journée consécutive afin de retrouver les quatre motoneigistes toujours portés manquants: Yan Thierry, 24 ans, Jean-René Dumoulin, 24 ans, Julien Benoît, 34 ans, et Arnaud Antoine, 25 ans. 

Le groupe de randonneurs à motoneige était composé de huit touristes originaires de l'Est de la France. Trois d'entre eux ont survécu à des blessures légères et à un choc nerveux. Ils ont quitté le Québec pour la France jeudi soir. 

Leur guide, un Montréalais de 42 ans, est mort mercredi des suites de ce tragique accident.

Dans la même catégorie